Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

Par Jean Pestieau

Lettre de Bassem Al Tamimi, papa de Ahed Tamimi, jeune Palestinienne enfermée dans les prisons israéliennes, une lettre émouvante et combative, pleine d'espoir dans la jeunesse. Un beau message pour l'an neuf:
"Ma fille n’a que 16 ans. Dans un autre monde, dans le vôtre, sa vie aurait été complétement différente. Dans notre monde, Ahed est une représentante d’une nouvelle génération de notre peuple, des jeunes combattants pour la liberté. (..)
Ahed est une de nombreuses jeunes femmes qui mèneront la résistance à la domination israélienne dans les prochaines années. Elle ne trouve pas intérêt dans la lumière des projecteurs qui est dirigée vers elle à l’instant, conséquence de son arrestation. Ce qui l’intéresse est un changement véritable de la situation. (...)
Dans cet état des choses, notre plus grand devoir, le mien comme celui des gens de ma génération, est de la soutenir et de lui ouvrir la voie (...)
Ahed, il n’y a pas un seul parent qui souhaite voir sa fille passer sa vie dans une cellule de prison. Malgré cela, Ahed, il n’y a pas aujourd’hui dans le monde entier un homme aussi fier de sa fille que moi. Toi et ceux de ta génération, vous avez suffisamment de courage, enfin, pour vaincre. Tes actes et ton courage remplissent mon cœur de crainte, remplissent mes yeux de larmes; mais, conformément à ta demande, il ne s’agit pas là de larmes de tristesse ou de regret, mais de larmes de combat." #FreeAhed#FreePalestine

Elle n'a que 16 ans et presque autant de lutte contre l'occupation israélienne de son pays. Le tribunal militaire israélien a prolongé une énième fois sa garde &agra
HUFFPOSTMAGHREB.COM
 
 
 
J’aimeAfficher plus de réactions
Commenter
Commentaires
Benjamin Pestieau On parle justement de cette lettre extraordinaire avec ta belle-soeur écossaise Molly. Elle circule aussi ici en Écosse. Elle l'avait déjà lue. Les Palestiniens ont besoin de notre solidarité. En Belgique et partout dans le monde.

Je respecte infiniment  la foi combattante et courageuse de cette jeune résistante Palestinienne  mais je n'oublie pas quie Jéus, l'homme de Nazareth nous a dit plus d'une fois que nous ne pouvions pas être ses disciples et le rencontrer sans visiter et rendre leur liberté aux prisonniers simplement humains  surtout celles et eux qui sont mis en prison par une trahison de la loi judaïque.

Yvan Balchoy

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article