Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

07-07-22- UN MUR TOMBE (CAROLE RADUREAU)

Libre Palestine

Un mur tombe

Des chants résonnent

Les klaxons rigolent

Les fleurs s’épanouissent

Sur les visages, les sourires

Rayons de soleil

s’étirent.

Les mains se serrent

Les étreintes se resserrent

Le jasmin embaume l’air,

il se sent libre et souffle

un OUF ! qui vient de terre.

Le sol se prépare

pour accueillir les semences.

Elles portent un nom :

Libertad !

On en profite

On y croyait plus

On pensait être mourut

sans l’avoir connue :

la liberté de cette terre,

promise et esclave.

Un mur tombe

Des rires fusent

Des bouches se scellent

Des bras s’enveloppent

Les fleurs d’oranger

s’habillent

de leur plus voluptueux parfum.

C’est le nec plus ultra

Celui qui mit si longtemps,

mais un jour germa.

Palestine libre

Un mur tombe,

Un mur tombe,

Un mur tombe…….

 

Carole Radureau (23/02/2013)


 

Libre Palestine

Un mur tombe

Des chants résonnent

Les klaxons rigolent

Les fleurs s’épanouissent

Sur les visages, les sourires

Rayons de soleil

s’étirent.

Les mains se serrent

Les étreintes se resserrent

Le jasmin embaume l’air,

il se sent libre et souffle

un OUF ! qui vient de terre.

Le sol se prépare

pour accueillir les semences.

Elles portent un nom :

Libertad !

On en profite

On y croyait plus

On pensait être mourut

sans l’avoir connue :

la liberté de cette terre,

promise et esclave.

Un mur tombe

Des rires fusent

Des bouches se scellent

Des bras s’enveloppent

Les fleurs d’oranger

s’habillent

de leur plus voluptueux parfum.

C’est le nec plus ultra

Celui qui mit si longtemps,

mais un jour germa.

Palestine libre

Un mur tombe,

Un mur tombe,

Un mur tombe…….

 

Carole Radureau (23/02/2013)

 

Libre Palestine

Un mur tombe

Des chants résonnent

Les klaxons rigolent

Les fleurs s’épanouissent

Sur les visages, les sourires

Rayons de soleil

s’étirent.

Les mains se serrent

Les étreintes se resserrent

Le jasmin embaume l’air,

il se sent libre et souffle

un OUF ! qui vient de terre.

Le sol se prépare

pour accueillir les semences.

Elles portent un nom :

Libertad !

On en profite

On y croyait plus

On pensait être mourut

sans l’avoir connue :

la liberté de cette terre,

promise et esclave.

Un mur tombe

Des rires fusent

Des bouches se scellent

Des bras s’enveloppent

Les fleurs d’oranger

s’habillent

de leur plus voluptueux parfum.

C’est le nec plus ultra

Celui qui mit si longtemps,

mais un jour germa.

Palestine libre

Un mur tombe,

Un mur tombe,

Un mur tombe…….

 

Carole Radureau (23/02/2013)

 

Magnanville.over-blog.com/article-un-mur-tombe-115622901.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article