Des faits

Ce 07 juillet, des SDF installent une dizaine de tentes sur une des places du centre-ville de Namur. Ils protestent pacifiquement contre le règlement communal qui interdit la mendicité durant l'été et contre la fermeture de l'abri de nuit durant 4 semaines de mi-juillet à mi-août.

Le lendemain, une dizaine de policiers de la ville de Namur interviennent manu militari et dégagent la place. Ils embarquent leur porte-parole. Un provocateur, selon la bourgmestre faisant fonction, Anne Barzin.

La gestion de la situation

Pas de chance pour les autorités communales, un journaliste traînait par là et bardaf, des images de l'événement sont diffusées sur le net. Et voir 5 ou 6 policiers sur le dos d'un SDF à terre, ça fait tache.

 

P.S. D'YVAN BALCHOY

Bien sûr, je regrette la brutalité de certains policiers. Mais eux ne font qu'obéir. Ceux qui leur ont ordonné ce mauvais coup contre lafraternité humaine portent sur la marque de l'infâmie. HONTE . et "CES GENS-là" voudraient gouverner notre belle Wallonie !!!