Catégories

Publié par YVAN BALCHOY

Un coucher de soleil glisse sur les ombres

Lointaines du sommeil

Les nuits couvrent la mort et oublient

Son souffle de l'éveil

qui s'éteint sur l'éternité

.

Tu regardes sle passé

Tandis que la vie tourne ses feuilles

Et se ide de sa mémoire engourdie

De la fatiguée d'un long voyage

.

La campagne

est silencieuses rien rien ne bouche

Pas un souffle de vent chante dans les arbres

Il fait froid sans toi

Même les objets n'ont plus de couleur

Les chants d'oiseaux se taisent comme une nuit

Qui veut se noyer

.

L'hiver ne cesse pas de se lamenter

Dans ses campagnes baignées de solitude et de neige

Il fait froid sans tloi

Rien ne respire

Tout est engouffré dans les oimbres

De l'hiver sans vie et sans été.

.

Il fait froid sans toi et la maison elle-même

S'est endormie dans le vide du soir

.

.

Viviane Demol  : le 25 mars 2009

 

.

 

 

Commenter cet article