Catégories

Publié par YVAN BALCHOY

 

 

 

International,

Racisme anti-africain en Israël !

15 décembre 2011, 0 h 00 min

PartagerTweeter

PartagerTweeter

Parangon de vertu aux yeux des Finkielkraut, BHL et consorts, aveuglés par leurs œillères idéologiques, la “seule démocratie du Proche-Orient” s’avère être un terreau fertile du racisme le plus odieux, même en son sein. Israël ne reconnaît pas les siens quand ils sont noirs, africains, et qu’ils viennent manger le pain des Israéliens de souche, la haine des nationalistes s’éructe, et s’est récemment mobilisée dans un rassemblement filmé par un vidéaste amateur, qui égratigne le vernis brillant de la Terre promise.

Plus surprenant, cette manifestation de la honte a fait l’objet d’un article dans le quotidien Haaretz, qui a subrepticement disparu de la Home page du site, quelques heures après sa publication. Il faut dire que les harangues xénophobes du parlementaire Michael Ben-Ari, membre du parti de l’Union nationale, ont non seulement les accents d’un sombre passé, mais ont aussi fustigé le gouvernement de Netanyahu décrit « comme le plus noir que Tel Aviv ait jamais eu ». Renversant !!

Sous la plume de David Sheen, guère convaincant pour justifier le retrait de son texte, l’article éphémère mettait en exergue les chants entonnés par un cortège de juifs extrémistes. Extrait : « Au son de l’hymne « Que vive la nation juive ! », les manifestants ont scandé : « le peuple exige l’expulsion des infiltrés, Nous sommes venus pour sortir des ténèbres,” ou encore “Tel-Aviv aux Juifs, le Soudan aux Soudanais ! “

Neuf heures d’émeutes, quinze blessés (dont trois policiers) et deux arrestations. Tel est le bilan de la manifestation improvisée, jeudi à l’entrée de Jérusalem, par des Israéliens d’origine éthiopienne pour dénoncer le racisme dont ils sont les victimes depuis l’alya («la montée», c’est-à-dire l’émigration) de leurs parents dans l’Etat hébreu. Un ras-le-bol provoqué par la diffusion, lundi, par la télévision israélienne d’une vidéo montrant deux policiers tabassant pour le plaisir Damas Pakada, un soldat de Tsahal qui n’avait pas répondu au quart de tour à leurs injonctions. Etant donné l’impact de la séquence, le préfet général de police a suspendu les deux maîtres-tabasseurs en promettant que des poursuites seraient engagées. Mais, le lendemain, un autre ex-Ethiopien a été de nouveau dérouillé par trois flics municipaux qui voulaient se défouler.

La goutte de trop pour Gadi Yevarkan, le chef de file de la Campagne pour l’égalité des juifs noirs, un mouvement antiraciste créé il y a quelques années. «Lorsqu’il s’est agi de pousser nos parents à faire leur alya, aucune promesse n’était trop belle. Mais depuis que nous vivons en Israël, notre quotidien c’est la discrimination à l’emploi et au logement. Il faudra que les rues de Jérusalem s’embrasent comme à Baltimore pour que le pouvoir comprenne que cela ne peut plus durer», lâche-t-il.

Le racisme anti-noir est une réalité bien enracinée dans l’Etat hébreu. Entre 2010 et 2013, des écoles religieuses de Petah Tikva (grande banlieue de Tel-Aviv) et de Beit Shemesh (environs de Jérusalem) ont ainsi refusé de jeunes émigrants d’Ethiopie en prétextant qu’ils «sentaient mauvais» et «étaient bruyants». Des excuses également utilisées dans des villes du sud d’Israël, telles Kiryat Gat et Kiryat Malachi, qui y ajoutaient «des problèmes d’hygiène» pour refuser d’accueillir des familles d’origine éthiopienne.

(suite à l'adresse suivante)

Nissim Behar

http://www.liberation.fr/planete/2015/05/01/le-racisme-anti-noir-denonce-par-des-juifs-d-origine-ethiopienne_1282238

 

Cf.la video :

https://www.youtube.com/watch?v=syf8OoIBIwc


Quand on écoute cette vidéo, on ne peut s'empêcher de penser aux cris hostiles de certaines foules nazies contre les juifs en 1940-1945 ! (YB)

RACISME ANTI-AFRICAIN EN ISRAEL !
RACISME ANTI-AFRICAIN EN ISRAEL !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article