Catégories

Publié par YVAN BALCHOY

QUAND BRASSENS PLUS ACTUEL QUE JAMAIS NOUS RAPPELLE : "QUAND ON EST CON, ON EST CON..." !

Grossier, arrogant et vulgaire, Trump nous a démontré à Bruxelles combien la démocratie ou plutôt la pseudo-démocratie des USA  accouche parfois d'un caricature non seulement ridicule mais dangereuse  qui éclabousse son propre pays par ses grossièretés continues.

Vous avez-vu ce matin comment Trump bouscule et éloigne du coude et des épaules  quelques chefs d'état qui ont, à ses yeux, l'outrecuidance, inconsciente j'en suis sûr, de se trouver devant lui pour une photo officielle de chefs d'états dont l'importance semble liée au tonnage et aux dimensions de la voiture blindée qui le transporte.

En Italie, ce matin , il a fallu abandonner ce monstre de métal incapable de se mouvoir dans les jolies  rues anciennes dele ville sicilienne.

En écoutant ce bouffon orgueilleux, j'ai cru entendre mon épicier me rappeler que la semaine dernière j'avais oublieé, moi petit client, de lui rembourser mon dû  à lui,l' homme le plus riche en quantité sinon en honnêteté de son village.

Dans l'OTAN, il se veut le commandant en chef, celui qui a tout à dire et qui en plus veut que les exécutants de ses basses oeuvres soient heureux et fiers de lui obéir.

Il aime l'Arabie Sahoudite et son roi, version vingt et une ème siècle de l'esclavagisme, il n'aime pas l'Iran, non par l'usage scandaleux de la peine de mort qui trahit la véracité de son Islam mais parce que ce pays à juste titre voit Israël pour ce qu'il est,  un pays raciste et apartheidiste qui mérite le traitement de l'ex-Afrique du Sud .Simplement en vertu du stupide principe attestant que les ennemis de mes amis ,sont mes ennemis même si en matière d'élection et des droits de la femme entre en ces pays musulmans il n'y a pas photo entre le royaume moyen-ageux de Ryad qui, c'est vrai,achète 400 milliards de dollars, la protection de l'oncle Sam et le fierté d'un peuple jeune qui à travers des élections presque libres affirme son authenticité.

 

J'ai peut que ce sanguin incapable de se comporter rationnellement en cas de traitement qui lui semble un affront,  ce faux doucereux soit capable de vouloir tenter une troisième guerre mondiale si son honneur de chef du pays le plus riche du monde lui semble contesté.

Vive l'institution de "l'impechment" même si je ne suis pas sûr qu'elle aboutisse mais sa menace pourrait modérer le buldozer de la vulgarité vioiente, au moins, je l'espère !

 

Yvan Balchoy

Commenter cet article