Catégories

Publié par YVAN BALCHOY

L'ESCLAVAGE MAUDIT

 

Je suis ici et ils sont là,  
Ils sont là-bas et moi aussi. 
Les hommes me virent,  
Et me prirent. 
En esclave, ils me réduisirent. 
Cultivant leurs épis, 
Dans une belle île. 
A cause d’un roi qui envoya, 
Colons en Martinique ! 
Je suis humilié, 
 Pour toute ma vie ! 
Elle est si courte la vie. 
En profiter,  
Je ne pourrais peut-être pas ! 
Car un cas comme celui-ci, 
Ne se guérit pas, 
Peut-être qu’un jour, 
Je retrouverais, 
Ce bonheur, 
A jamais perdu pour la vie. 
 Un jour de Noël, des hommes m’ont enlevé ! 
Le lendemain matin, je m’aperçus que j’étais devenu un " esclave" 
Un homme riche m’avait acheté. 
J’étais fouetté, attaché à des chaînes. 
Je n’étais plus libre 
J’étais devenu un esclave. 

Chaque matin, je rêvais d’être dans ma famille, tranquille et au chaud 
Un jour, on m’a dit que je serais payé ! 
On ne m’a rien donné, sauf un morceau de pain pour survivre. 

Je n’oublierais jamais cette enfance d’esclave 
Je souhaite pour tous les enfants de la terre, la liberté ! 
Je souhaite que le soleil brille pour tous ! et que le bonheur jaillisse ! 
L’esclavage, sous toutes ses formes doit disparaître à jamais. 
  

 

 
 http://ecole.toussaint.free.fr/classes/Wodka/poemes.htm

Commenter cet article