Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

Des appels à la mort violente contre des jeunes engagés à gauche. Voilà où mène la haine distillée par les idées et discours racistes qui percolent jusqu'aux plus hautes sphères du gouvernement. Des jeunes NSV (cercle étudiant flamand d'extrême-droite) réalisent une action de haine sur les réseaux sociaux contre le cercle étudiant Comac (mouvement de jeunes du PTB): messages racistes, sexistes à l'encontre d'une responsable de Comac. Ils vont même jusqu'à reprendre les mots de Pinochet (dictateur chilien) en faisant référence aux hélicoptères de Pinochet, qui organisaient des vols de la mort où de très nombreux résistants et notamment des communistes furent jetés dans l'Océan vivants et drogués sous la dictature. Certains reprennent à leur compte les mots de Pinochet... Totale solidarité avec les jeunes engagés pour changer le monde, pour la solidarité, pour la paix. #NoPasaran

 

Rappelons-nous :

 


Violence mortelle flamingante


Il y a plus de trente ans, un militant du Front démocratique des francophones (FDF), Jacques Georgin, trouvait la mort après une agression commise par un commando ultra-violent composé de membres de la Volksunie (VU, l'ancêtre de l'actuel N-VA de Bart De Wever) et du Vlaamse militanten orde (VMO), un groupe de choc d'extrême droite. Plusieurs militants nationalistes flamands impliqués dans cette action tragique ont ensuite poursuivi leur combat politique à la VU, au Taal-Aktie-Komitee (TAK) et au Vlaams Blok/Belang. Voici un texte de feu Hugo Gijsels, journaliste flamand d'investigation et membre-fondateur de RésistanceS.be, sur ce fait dramatique de l'histoire politique belge.

 



Dans les années 1970, le mouvement national-flamand se caractérise par le Vlaamse militanten orde (VMO), ses défilés para-militaires et ses violences. Le TAK est directement issu du VMO – Photo Archives Hugo Gijsels / RésistanceS.be

 

http://www.resistances.be/tak02.html

Je ne puis considérer les ministre N.VA du gouvernement de trahison de Charles Michel comme vraiment légitimes. J'envisagerais avec répugnance l'idée qu'un Bart De Wever qui appartient au même courant d'origine et de projet incivique puisse devenir premier Ministre  d'un pays qu'il abhorre.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article