Catégories

Publié par YVAN BALCHOY

Je l'avais déjà remarqué plusieurs fois. L'autre jour l'égalité du temps de parole sur LCI ne s'exerce pas de la même manière pour tous les candidats à la Présidentielle.

Quand il s'agissait d'exprimer les idées de Macron ou Mélanchon des journalistes en discutent souvent d'une façon plus ou moins objective ou parfois un peu critique mais à propos de Fillon on n'hésite pas à le laisser exprimer lui-même son programme en lui consacrant, ce vendredi,  par exemple ce matin un bon quart d'heure pour développer sa politique en matière de terrorisme.

Hier le candidat de la droite qui veut injustement enrichir les plus riche au détriment des plus pauvres s'est donné le bon rôle de renoncer à poursuivre sa campagne à travers le pays pour s'associer au deuil national.

Aujourd'hui LCI, en violant la loi de l'égalité entre les candidats LCI lui donne un temps d'intervention nettement supérieur à ce qu'il accord à Macron ou Mélenchon. On me dira que certains militants  d'extrême gauche ce matin ont pu s'exprimer aussi longtemps mais n'est-ce pas pour tenter, à tort selon moi,  les ridiculiser ?

Je suis plus que jamais  convaincu avec un candidat à la Présidence de la nécessité de  la renationalisation de TF1 et de ses satellites comme LCI car cette chaîne, payée par le grand Capital se met aussi à son service électoral, ce qui est abusif.

J'attends que Macron, Mélenchon et Hamon aient aujourd'hui le même droit de parole  explicite que Fillon, comme la loi, que LCI ne respecte guère,  l'exige..

J'ai envie d'ajouter que l'objectivité de Calvi dans le même contexte laisse beaucoup à désirer. Les journalistes choisis par lui sont rarement de vrais hommes de gauche et souvent souvent des propagandistes du capitalisme  le plus obtus.

Yvan Balchoy

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article