Catégories

Publié par YVAN BALCHOY

DUPONT-AIGNAN

DUPONT-AIGNAN

Nicolas Dupont-Aignan a donc profité des projecteurs de la chaîne  TF1 pour lui dire publiquement ses quatre vérités.

"Je veux dire aux Français que l’élection de 2017 n’a jamais été à ce point manipulée et faussée. (…) Il n’y a pas une démocratie où une chaîne de télévision choisit ceux qui peuvent s’exprimer et ceux qui ne peuvent pas. (…) Notre démocratie est en danger et je ne peux cautionner cela. Des millions de Français ne supportent plus cela. Au nom de la démocratie je suis dans l’obligation de quitter votre plateau. Je vous donne deux jours pour inviter tous les candidats. (…) Je souhaite qu’un jour, par mon geste, votre chaîne renoue un jour avec la démocratie", conclut-il avant de claquer théâtralement la porte du plateau.

Je ne voterais pas pour Dupont-Aignan mais je pense qu'il a autant droit à parler que cette autre candidat profiteur du bien public dont Europe 1, radio également associée de fait à la droite, disait encore ce matin que son programme était très sérieux sinon le plus sérieux.

Oui, enrichir les plus riches en appauvrissant les plus pauvres, c'est la substance même de ce parti dont les deux derniers candidats à la Présidence, dont un devint président, nous ont prouvé combien ils étaient loin de la droiture qu'on devrait attendre du premier des français.

Ce dimanche matin, la station Europe 1 qui, il y a peu a réussi deux jours de suite de la même semaine a donné à présenter longuement son programme qui se résume par "Comment enrichir les plus riches en appauvrissant les plus pauvres, un trahison de l'Evangile dont se réclame à tort, ce profiteur qui se "dit" catholique en  choisissant ouvertement d'être le leader des plus riches et puissants.

Dommage que Jean Ferrat n'est plus là pour opposer sa France , la vraie, celle qui en 1789 rendit le pouvoir au peuple, contre cet aristocrate décadent pour qui nier des évidences de turpitude et se montrer têtu surtout contre les plus faible est une qualité humaine alors qu'en réalité il représente l'impérialisme de l'argent qui pervertit notre monde en y suscitant des guerres et des famines  un peu partout.

 

J'aimerais que les cinq  principaux candidats choisis par cette chaîne, dont la privatisation fut une sorte de vol du peuple afin de la soumettre aux grands maîtres de l'argent ,ce qu'elle est devenu hélas, puisse redevenir  "nationale" au service du peuple français tout comme ce Président qui va être élu dans des conditions tellement contradictoires avec la vraie démocratie souhaitée par l'ensemble du peuple français. .

 

Yvan Balchoy

 

Commenter cet article