Catégories

Publié par YVAN BALCHOY

LE JEUNE ASSASSIN DE LA MOSQUEE AU QUEBEC

LE JEUNE ASSASSIN DE LA MOSQUEE AU QUEBEC

Un attentat de cette nature, dans le cadre des réalités sociales et politiques que nous vivons,  ne peut pas être le résultat d’individus frustrés qui prennent leur revanche sur la communauté musulmane de Québec. L’histoire nous  apprend que derrière ce type d’attentats il y a toujours des forces obscures  qui agissent, parfois même, à l’insu des principaux exécutants. Il ne fait pas de doute que ces derniers seront vite identifiés et feront pour un temps la UNE de nos médias.  Le maire Régis Labeaume a eu cette interrogation : pourquoi Québec, ville pacifique, en ce moment-ci ?
 
Les recherches et les perquisitions réalisées durant les heures qui ont suivi ont permis d’arrêter Alexandre Bissonnette, un jeune homme de 27 ans, étudiant à l’Université Laval et sans antécédent  de nature à l’identifier à pareils crimes. Plus jeune, il a fait partie des cadets de l’armée canadienne. Suite à son acte criminel, il s’est livré lui-même à la police qui l’a, évidemment, arrêté, questionné et accusé, sur la base des preuves recueillies, de 6 meurtres prémédités et de 5 tentatives de meurtre. Il sera détenu jusqu’à son retour en Cour, le 21 février prochain.
 
Cette tragédie a uni les voix des hommes et femmes politiques tout comme de la majorité des citoyens et citoyennes du pays pour condamner un tel crime... Le Canada, le Québec et, de façon bien spéciale, la Ville de Québec ont proclamé haut et fort le respect des diversités culturelles, de croyances, de races et d’opinions. Ils ont dit et répété que toutes les personnes sont égales entre elles et doivent être traitées avec respect et justice. Le mot amour est revenu à plusieurs reprises dans la bouche des représentants de partis politiques et des chefs d’État. Au moment d’écrire ces lignes, ce sont plus de mille personnes, sinon plus, de la région de Québec, qui se rendent pour la célébration d’une Vigile à l’extérieur où ces crimes ont été commis. Des hommes, des femmes, des enfants marchent avec à la main un bouquet de fleurs, une chandelle ou un lampion qu’ils déposent en mémoire des personnes décédées, des blessées et des familles endeuilles.
Vous pouvez lire la suite de cet articcle à l'adresse suivante :
 
http://humanisme.blogspot.be/2017/01/lattentat-terroriste-la-mosquee.html

Commenter cet article