Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

L'AMITIE

 

Couplets chantés à mes amis le 8 décembre 1822,

Jour anniversaire de ma condamnation par la

Cour d'assises.

Sur des roses l'amour sommeille;

Mais, quand s'obscurcit l'horizon,

Célébrons l'amitié qui veille

À la porte d'une prison.

Tyran aussi, l'amour nous coûte

Des pleurs qu'elle sait arrêter.

Au poids de nos fers il ajoute,

Elle nous aide à les porter.

Sur des roses l'amour sommeille;

Mais, quand s'obscurcit l'horizon,

Célébrons l'amitié qui veille

À la porte d'une prison.

 

Dans l'une de nos cent bastilles

Lorsque ma muse emménagea,

À peine on refermait les grilles

Que l'amitié frappait déja.

Sur des roses l'amour sommeille;

Mais, quand s'obscurcit l'horizon,

Célébrons l'amitié qui veille

À la porte d'une prison.

Heureux qui, libre de ses chaînes,

Bravant la haine et la pitié,

Joint au souvenir de ses peines

Celui des soins de l'amitié!

Sur des roses l'amour sommeille,

Mais, quand s'obscurcit l'horizon,

Célébrons l'amitié qui veille

À la porte d'une prison.

Que fait la gloire à qui succombe?

Amis, renonçons à briller;

Donnons les marbres d'une tombe

Pour les plumes d'un oreiller.

 

Sur des roses l'amour sommeille;

Mais, quand s'obscurcit l'horizon,

Célébrons l'amitié qui veille

À la porte d'une prison.

Sans bruit, ensemble, ô vous que j'aime!

Trompons les hivers meurtriers.

On peut braver le temps lui-même

Quand on a bravé les geôliers.

Sur des roses l'amour sommeille;

Mais, quand s'obscurcit l'horizon,

Célébrons l'amitié qui veille

À la porte d'une prison

 

 

http://www.poesies.net/pierreberangerchansons.txt

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article