Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

COHN-BENDIT LEGDD.fr

COHN-BENDIT LEGDD.fr

Cohn-Bendit insulte Chavez et Castro

Déclaration de Cuba Si France

Au Parlement Européen,
Cohn-Bendit insulte Castro et Chavez

Ce mercredi 18 janvier, le néo-fasciste mais néanmoins premier ministre hongrois Viktor Orban, est venu plaider sa cause devant le Parlement Européen à Strasbourg. Fustigeant sa politique liberticide, Cohn-Bendit, capable des pires amalgames, vociféra à la manière d’un Le Pen, devant les caméras de télévision qu’Orban devenait l’émule de Chavez et de Castro, pas moins ! On sait que Cohn-Bendit ne s’embarrasse pas de subtilités quand il s’agit de se faire remarquer mais oser une telle bassesse, c’est se marquer d’une flétrissure indélébile. Au mépris de l’histoire, tout lui est bon pour vomir sur des hommes respectés par leurs populations justement parce qu’ils ont su avec courage, débarrasser leurs pays des politiques les plus répressives, réactionnaires et liberticides d’Amérique latine et Caribéenne en redonnant à leurs peuples la dignité, les droits humains fondamentaux comme le droit pour tous à l’éducation, aux soins, au travail et par la promulgation de lois égalitaires anti-racistes, tout le contraire de ce qu’un Viktor Orban a entrepris en Hongrie.
Cuba Si France, attachée à la défense de la Révolution Cubaine et à la poursuite de sa voie socialiste, proteste énergiquement contre les propos odieux et insultants du tout petit Cohn-Bendit, aboyés contre ces grands Hommes qui bénéficient chacun d’un soutien populaire écrasant et du respect de tous les peuples latinos-américains. Oui, M. Cohn-Bendit ! Orban est une créature de votre Europe anti-démocratique à la dérive, soumise au diktat de la finance qui asservit les peuples. Elle ne peut qu’engendrer de dangereux apprentis sorciers comme Viktor Orban. Par vos vociférations anti-Chavez et anti-Castro, votre but est d’empêcher les peuples européens d’entendre les belles espérances que des hommes comme, Castro à Cuba, puis Chavez au Venezuela, Ortega au Nicaragua, Moralès en Bolivie, Corréa en Equateur, Mujica en Uruguay, Lugo au Paraguay, ou des femmes comme Cristina Kirchner en Argentine ont fait naître durablement en Amérique latine. Quant à vous, l’Histoire vous enterrera.

Théodore Botrel dans sa chanson de la Fleur de Lys, dit :
"A la ville, tu peux faire un bon apprenti,
Mais pour Labourer la terre
T’es ben trop petit, mon ami,
T’es ben trop petit !
Dame, oui !"

Cuba si France
le 20 janvier 2012

URL de cet article 15656

 
COHN-BENNDIT collabore tous les matins avec la radio EUROPE 1 représentante de la droite la plus injust, qui a de la peine par exemple à cacher son appui à Valls et nous présente le capitalisme comme salut. L'ironie persiflante de celui qui fut en 1968 un des leaders de la révolution culturelle de la France prouve chaque jour que ce passé est bien mort avec l'assimilation de ce franco-allemand à la défense des nantis à la classe desquels il appartient désormais.
Yvan Balchoy
  
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article