Catégories

Publié par YVAN BALCHOY

Selon de nombreux sondages, le PTB est promis à un bel avenir électoral. Le seul parti de structure encore national deviendrait en Wallonie le troisième parti et à Bruxelles aussi il est promis à un bel avenir. Même en Flandre, surtout dans la région d'Antwerpen, De Wever peut se faire des soucis quant à sa suprématie absolue dans la ville métropole de notre pays.

Le parti de Monsieur Di Rupo, affaibli par les succès du PTB, prétend à tort déjà que le parti communiste est incapable de passe de ses projets électoraux à des engagements de gestion avec d'autres partis. Il oublie que dans la région d'Antwerpen, une seule commune Deurne n'est pas gérée par la N.VA mais par l'union entre le PTB et d'autres partis démocratiques flamands.

Mais bien entendu, le parti de Peter Martens n'a aucunement l'intention de renoncer à la substance même de ses engagements politiques pour accepter par exemple une gestion capitalistique au niveau communal ou national. Sans un accord par exemple sur la politique fiscale, incluant par exemple, la taxe des millionnaire, sans une solide mise au point sur les intercommunales trop souvent si opaques, le PTB aurait tort de sacrifier la proie pour l'ombre.
Je ne doute pas qu'en Wallonie tout comme déjà en Flandre, nous aurons une ou plusieurs communes soutenues par le parti du Travail et plus tard sans doute au niveau national cette fois un gouvernement de coalition sans trahison de l'idéal inspiré par le marxisme.

En Flandre l'exécrable VLD,  qui a fait autant de mal au pays que la N.VA à travers une crise de gouvernement longue et destructrice de l'unité nationale  tente de nuire au PTB par l'intérmédiaire de Maggy De Block qui accepte très mal de ne plus être la coqueluche, injustifiée, de notre pays.

Certes le PTB a incité à juste titre ses sympathisants a envoyer à la Ministre de la Santé une carte de voeux  l'encourageant à renoncer à ses projets destructeurs de certaines dispositions de la Sécurité sociale, comme entre autres l'aide aux handicapés et à ses maisons médicales qui sont la bête noire d'organisations médicales pour qui la seule idée de Médecine gratuite est un non sens sanitaire et surtout économique.

Il se peuit qu'un petit nombre de ces cartes de voeux, issues ou non de l'entourage du PTB ont tournée malheureusement à l'injure, ce qui est innaceptable et le parti des travailleurs a rejeté ces attaques personnelles tout en maintenant bien sûr ses critiques justifiées sur une conception de plus en plus compable de la Sécurité sociale.

Au fond, tout est bons pour salir le parti du travail de Belgique qui risque de faire baisser le nombre de députés ou sénateurs de certains partis de droit ou soit-disant de gauche.

La colère de ces partis, attachés comme cu et chemis au capitalisme qu'ils se disent de droite ou sociaux démocrates doit plutôt inciter mes camarades de persévérer dans le choix de lutter pour la maintien et l'accroissement des droits sociaux et humains des travailleurs

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article