Catégories

Publié par YVAN BALCHOY

SI UN SIMPLE CITOYEN OSAIT FAIRE CA ....(YVO FLACHET)

Refuser six jugements ordonnés par des tribunaux et démarrer une campagne sur Twitter contre des « juges qui n’ont pas les pieds sur terre ». Si un simple citoyen osait faire ça… La N-VA y va très, très fort. Elle veut revoir la Convention européenne des Droits de l’homme, remettre en question la Convention de Genève et aimerait beaucoup pouvoir limiter la liberté d’expression. Et, comme l’a fait savoir le secrétaire d’État à l’Asile et à la Migration Theo Francken hier au Parlement, désormais, elle ne veut plus reconnaître l’État de droit non plus.

Le PTB veut activer les capitaux dormants des millionnaires et des grandes entreprises pour des investissements publics dans les soins, l’enseignement et l’énergie verte et veut l’instauration d’une taxe des millionnaires. Mais, là, l’Open VLD pousse les hauts cris : « Ces marxistes sont-ils devenus fous ? C’est du pur extrémisme ! »

 

 

SI UN SIMPLE CITOYEN OSAIT FAIRE CA ....(YVO FLACHET)

Au lieu de délivrer un visa à une famille d’Alep, le secrétaire d’État préfère payer des astreintes. Ce qui n’a pas l’air de préoccuper Theo Francken, peut-être parce qu’il s’agit de l’argent du contribuable et non des deniers de sa propre poche, et qu’il pense que son refus de délivrer ce visa lui sera profitable politiquement. Il est pourtant évident que ce n’est pas au contribuable de payer pour l’acte illégal d’un secrétaire d’État.

L’avocate de la famille est très claire : « Mes clients ne recherchent que la sécurité pour leurs enfants, et non de l’argent. Si une astreinte était perçue, la famille veut en reverser le montant à une association pour sans-abri. La seule chose que veut cette famille, c’est échapper à la violence de la guerre. »

Francken tente de faire peur aux gens en affirmant qu’« accorder un visa à cette famille, c’est ouvrir la porte à 60 millions de réfugiés ». Cette affirmation est absolument fausse. Il s’agit seulement d’une famille, qui vit dans une situation insoutenable et pour laquelle il y a eu un jugement ordonnant de leur délivrer un visa. En outre, ils seront pris en charge par une famille belge qui veut les accueillir chez elle et subvenir à leurs besoins. Les millions de réfugiés n’ont absolument pas les moyens ni la possibilité d’introduire une telle demande ni celle de contacter un avocat dans le pays dans le pays où ils veulent aller. Cette affaire n’ouvre donc aucunement la porte à 60 millions de réfugiés.

Après la mort du petit Aylan (le petit garçon qui s’est noyé et dont le corps s’est échoué sur une plage turque), Francken a déclaré qu’il établirait un « plan anti-noyade », mais nous n’en avons plus jamais entendu parler. La seule option qu’il laisse à des gens en urgence humanitaire, c’est de tenter de venir en Europe via des passeurs.

La N-VA monte en épingle le cas de cette famille syrienne parce qu’elle pense pouvoir tirer avantage de toute cette discussion. Et cela, elle le fait aux dépens d’une famille en danger de mort. Par cette affaire, ce parti tente également de détourner l’attention de sa politique antisociale, qui se heurte à une résistance croissante. Le PTB réprouve totalement l’attitude de Theo Francken et demande au gouvernement belge de rappeler son secrétaire d’État à l’ordre et de faire délivrer un visa à la famille syrienne.

 

http://ptb.be/articles/si-un-simple-citoyen-osait-faire-ca

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article