Catégories

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

LE CONSEIL DE SECURITE DE L'O.N.U. ENFIN NOUS OFFRE A PROPOS D'ISRAEL ET LA PALESTINE UN VOTE POSITIF EN FAVEUR DE LA PAIX DE NOËL

"J'attends avec impatience le jour où une firme ou un homme politique nous souhaitera entre beaucoup d'autres actes de justice  un Noël pacifique et libre sans apartheid  à Jérusalem entre juifs et les Palestiniens."

Voilà ce que j'écrivais, il y a quelques jours, avec hélas un certain scepticisme et pourtant hier soir, le Conseil de Sécurité des Nations unies, grâce à un sursaut de fidélité d'Obama à ses engagements primitifs,

Le Conseil de sécurité de l’ONU a demandé vendredi pour la première fois depuis 1979 à Israël de cesser la colonisation dans les Territoires palestiniens et à Jérusalem-Est, dans une résolution permise par la décision des États-Unis de ne pas utiliser leur droit de veto sur cette question.

Les États-Unis se sont abstenus, alors qu’ils avaient jusqu’ici toujours soutenu Israël sur ce dossier extrêmement sensible. Les 14 autres membres du Conseil de sécurité ont eux voté en faveur de ce texte proposé par l’Égypte.

« Israël rejette cette résolution anti-israélienne honteuse des Nations unies et ne s’y conformera pas », ont vivement réagi dans un communiqué les services du premier ministre Benjamin Nétanyahou.

 


Réaction de Trump
 

La résolution exhorte Israël à « cesser immédiatement et complètement toute activité de colonisation en territoire palestinien occupé, dont Jérusalem-Est », affirmant par ailleurs que les colonies israéliennes « n’ont pas de valeur juridique » et sont « dangereuses pour la viabilité d’une solution à deux États ».

Frustrés par des années d’efforts diplomatiques infructueux, les États-Unis ont justifié leur abstention par l’impact de la colonisation sur la recherche de la paix au Proche-Orient.

« On ne peut en même temps défendre l’expansion des colonies israéliennes et une solution à deux États », comme le fait Benjamin Nétanyahou, a déclaré l’ambassadrice américaine aux Nations unies Samantha Power après le vote accueilli par des applaudissements.

 


http://web1.ledevoir.com/international/actualites-internationales/487812/le-conseil-de-securite-de-l-onu-vote-pour-la-fin-des-colonies-israeliennes.

 

Bien entendu, la futur président des USA est contre ce vote et la reconnaissances des droits du peuple Palestinien. TRUM.

Lui qui n'est pas vraiment l'élu de la majorité du son peuple (il lui manque près de trois million,s de voix  et n'a obtenu son poste que grâce à une législation vétuste datant de plusieurs siècles en un temps où les USA pratiquaient la discrimination racile et le sinistre KULUX KLAN, sympathique, dit-on au futur président, et où quelques petits états ont été dopés de grands électeurs au détriment des plus importants.
Certes Trump est l'élu ce ce système électoral faussé mais, à mes yeux, en tant que milliardaire je le considère ainsi que l'essentiel de son gouvernement compose d'exploiteurs capitalistes du peuple américain, comme  homme, bien qu'élu,  indigne de cette fonction par tout son passé et sa conception rétrograde des femmes.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article