Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

07-10-20- JESUS NOUS PARLE DE L’UNIVERSALITE DE SA MISSION PARMI LES HOMMES ( EVANGILE SELON SAINT LUC -CHAPITRE 4)

 

 

 

6 Il vint à Nazareth, où il avait été élevé. Selon son habitude, il entra dans la synagogue le jour du sabbat, et il se leva pour faire la lecture.

17 On lui remit le livre du prophète Isaïe. Il ouvrit le livre et trouva le passage où il est écrit :

18 L’Esprit du Seigneur est sur moi parce que le Seigneur m’a consacré par l’onction. Il m’a envoyé porter la Bonne Nouvelle aux pauvres, annoncer aux captifs leur libération, et aux aveugles qu’ils retrouveront la vue, remettre en liberté les opprimés,

19 annoncer une année favorable accordée par le Seigneur.

20 Jésus referma le livre, le rendit au servant et s’assit. Tous, dans la synagogue, avaient les yeux fixés sur lui.

21 Alors il se mit à leur dire : « Aujourd’hui s’accomplit ce passage de l’Écriture que vous venez d’entendre. »

22 Tous lui rendaient témoignage et s’étonnaient des paroles de grâce qui sortaient de sa bouche. Ils se disaient : « N’est-ce pas là le fils de Joseph ? »

23 Mais il leur dit : « Sûrement vous allez me citer le dicton : “Médecin, guéris-toi toi-même”, et me dire : “Nous avons appris tout ce qui s’est passé à Capharnaüm ; fais donc de même ici dans ton lieu d’origine !” »

24 Puis il ajouta : « Amen, je vous le dis : aucun prophète ne trouve un accueil favorable dans son pays.

25 En vérité, je vous le dis : Au temps du prophète Élie, lorsque pendant trois ans et demi le ciel retint la pluie, et qu’une grande famine se produisit sur toute la terre, il y avait beaucoup de veuves en Israël ;

26 pourtant Élie ne fut envoyé vers aucune d’entre elles, mais bien dans la ville de Sarepta, au pays de Sidon, chez une veuve étrangère.

27 Au temps du prophète Élisée, il y avait beaucoup de lépreux en Israël ; et aucun d’eux n’a été purifié, mais bien Naaman le Syrien. »

28 À ces mots, dans la synagogue, tous devinrent furieux.

29 Ils se levèrent, poussèrent Jésus hors de la ville, et le menèrent jusqu’à un escarpement de la colline où leur ville est construite, pour le précipiter en bas.

30 Mais lui, passant au milieu d’eux, allait son chemin.

 

P.S. d'YVAN BALCHOY

Face à un Judaïsme, qui a apporté, entre beaucoup d'autres, à l'humanité le Monothéisme souvent, à l'exclusion de certains prophètes universalistes,rétréci au niveau d'un seul peuple, Jésus de Nazareth n'hésite pas à proclamer que sa bonne nouvelle concerne l'ensemble des hommes.

Un peu moins de deux mille ans après, un philosophe athée mais certainement prophète d'une nouvelle humanité, devant la trahison d'une civilisation, se disant disciple du Nazaréen mais plutôt au service du nouveau veau d'or, symbolisé par l'argent dollar, proclama à juste titre qu'une telle religion est OPIUM DU PEUPLE.

Je ne crois pas que mon admiration pour le Grand Marx, plus actuel que jamais, n'en déplaise au criminel Sarkozy et tant d'autres profiteurs se disant avec mauvaise foi LIBERAUX, est compatible avec ma Foi en la bonne nouvelle des Evangiles. (Yvan Balchoy)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article