Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

"JE VIENS DE LA NUIT OU L'ON SOUFFRE (VICTOR HUGO)

 

"ODE A LOUISE MICHEL CETTE FEMME PLUS GRANDE QUE LES HOMMES" (VICTOR HUGO)

 

 

Et ceux qui, comme moi, te savent incapable
De tout ce qui n’est pas héroïsme et vertu,
Qui savent que si l’on te disait : " D’où viens-tu ? "
Tu répondrais : " Je viens de la nuit ou l’on souffre ;
Oui, je sors du devoir dont vous faites un gouffre !
Ceux qui savent tes vers mystérieux et doux,

"JE VIENS DE LA NUIT OU L'ON SOUFFRE (VICTOR HUGO)

Tes jours, tes nuits, tes soins, tes pleurs donnés à tous,
Ton oubli de toi-même à secourir les autres,
Ta parole semblable aux flammes des apôtres ;
Ceux qui savent le toit sans feu, sans air, sans pain
Le lit de sangle avec la table de sapin
Ta bonté, ta fierté de femme populaire.
L’âpre attendrissement qui dors sous ta colère

URL de cet article 16197
https://legrandsoir.info/poesie-et-revolution-7.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article