Catégories

Publié par YVAN BALCHOY

POURQUOI UN COURAGEUX ELU DE MONREAL REFUSA DE METTRE SES PIEDS EN ISRAEL (CAPJPO)

 

 

Intervention (1mn50) d’un élu de la mairie de Montreal à l’occasion du Conseil municipal, qui explique pourquoi il ne mettra pas les pieds en Israel.

Certes, l’occupation, la colonisation, les massacres, de même que le mur et le blocus de Gaza n’ont pas attendu Netanyahou, mais Luc Ferrandez, chef intérimaire du parti de l’opposition "Projet Montréal", dénonce avec fermeté et honnêteté le régime israélien de Netanyahou lors de la séance du conseil municipal de la Ville de Montréal, tenue à l’Hôtel de Ville de Montréal le 21 novembre 2016.

Et il mérite d’être félicité pour cela : luc.ferrandez@ville.montreal.qc.ca,
soulignent justement Chadi Marouf et Bruce Katz, Chadi Marouf et Bruce Katz, co-présidents de "Palestiniens et Juifs unis" (PAJU), qui nous envoient cette vidéo.

CAPJPO-EuroPalestine

VISIONNEZ LA VIDEO A L'ADRESSE CI-DESSOUIS

https://youtu.be/kFGPmyjWnSo

P.S. D'YVAN BALCHOY

Personnellement, ayant appris , via la méthode ASSIMIL, l'espagnol a 12 ans, je me suis vite fixé comme ligne de conduite de ne pas mettre les pieds en Espagne tant que  l' détestable Franco y restait le cruel et sanguinaire Caudillo. Ce que j'ai fait. Je n'ai vu le pays de Cervantes qu'apr!s me mort du tyran.

Bien plus tard, découvrant l'ampleur des crimes yankee au Vietnam ... j'ai pris la même résolution à propos des USA.

Un jour, on m'a proposé une escale aérienne  technique aux USA, j'ai préféré un vol bien plus long et compliqué pour éviter de mettre les pieds dans ce pays coupable d'un des plus grands génocides de l'humanité et ce n'est pas aujourd'hui où un voleur milliardaire est devenu président que je mettrais les pieds en ce état, dirigé par un grossier personnage sans culture, dans la terre de l'Oncle Sam malgré le début de sympathie que m'a donné l'avènement d'Obama si décevant hélas, entre autres,  quant à la libération de la Palestine.

Yvan Balchoy

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article