Catégories

Publié par YVAN BALCHOY

L'injustice du MR selon Olivier Chastel

L'injustice du MR selon Olivier Chastel

OLIVIER CHASTEL DEFEND COMME LE MR  LES MILLARDAIRES VOLEURS DE LA COMMUNAUTE HUMAINE

Est-ce que vous pensez qu’il faut taxer les millionnaires?
Est-ce que vous pensez qu’il faut partager le temps de travail?
Une semaine de 30 heures sans perte de salaire par exemple.
Attention, attention...
Vous êtes contaminés par les idées «dangereuses», «simplistes», «populistes» et «extrémistes» du PTB. Rien que ça.
Il faudrait même imposer un cordon sanitaire à ces dangereuses idées. C’est ce que déclare aujourd’hui Olivier Chastel - le président du MR - dans le quotidien La Libre.
Voilà comment le <Mouvement des Riches> veut nous enfermer dans une boite à idées - le prêt-à-penser libéral - de laquelle on ne pourrait pas sortir. Et si vous oseriez penser en-dehors de leur boite, vous êtes taxés de méchant extrémiste.
Et bien monsieur Chastel, vos discours de la peur ne marchent plus. Ce sont vos politiques de cadeaux au plus riches et aux multinationales qui sont extrémistes. Elles appauvrissent les classes moyennes. Elles provoquent une accumulation de richesses dans un tout petit nombre de main. Elles provoquent toujours plus d’inégalités et ne marchent pas économiquement (chômage, stagnation économique, trou budgétaire, pauvreté,...).
Alors oui monsieur Chastel, nous allons continuer à penser et à agir en-dehors du cadre que vous voulez nous imposer.
#PTBstyle #AlternativesSociales #30heures #TaxeDe

 

BENJAMIN PESTIEAU

Aurélie Stocq a partagé la publication de David Pestieau.

Hier, à 15:15 ·

Lutter contre le simplisme de gauche du PTB et l'entourer d'un cordon sanitaire, nécessaire selon Olivier Chastel, président du MR. C'est vrai qu'il est beaucoup plus simple d'étouffer les débats démocratiques sur quelle société on veut, et d'imposer sans discussion des mesures antisociales qui vont toujours chercher dans les mêmes poches, celles des travailleurs, pour favoriser les 1%, les ultra riches. Mais on ne lâchera pas. On va continuer, avec les gens, de lutter pour changer les règles du jeu. Marre de jouer dans un monopoly géant ou au final, c'est le même qui rafle toutes la mise après avoir plumé tous les autres.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article