Catégories

Publié par YVAN BALCHOY

PHANTASMES DE LA NUIT (YVAN BALCHOY)

P H A N T A S M E S   D E   L A   N U I T

 

 

Toi, ma soeur lunaire,

Eve des quatre quartiers de l'horizon,

Femme aux si diverses facettes,

Tantôt Vierge farouche de ton art,

Puis symbole pantelant d'une féminité

Criante et apaisante,

Tu nous es mer de toutes tendresses.

Devant toi, je me sens

Transparent et transpercé,

Comme la rivière qui ne peut rien cacher

Au fleuve où elle s'abandonne.

Je rève à tes caresses au creux de mes reins,

Tandis que tu me bois furtivement,

Que je ceuille tes fruits verts

Et récolte ta maturité profonde.

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article