Catégories

Publié par YVAN BALCHOY

Marc van Campen

20 h ·

AddThis Sharing

·

"Il est également question pour certains d’instaurer un « contrôle des revenus » pour les chômeurs. La sécurité sociale ne serait ainsi plus considérée comme un pot collectif et comme un droit, puisqu’il est question de la rendre conditionnelle. On prendrait d’abord en compte les quelques possessions d’un chômeur. Mais, si on propose la même chose pour les millionnaires, c’est-à-dire l’élaboration d’un cadastre des fortunes, ce même gouvernement pousse les hauts cris et crie à Big Brother. Apparemment, Big Brother peut s’intéresser aux petits poissons, mais surtout pas aux gros. Deux poids, deux mesures."

L'IDEE D'UN "CONTROLE DE REVENUS" POUR LES CHÔMEURS, VOILA QUI DEVRAIT PLAIRE A L'I INJUSTE "OPEN VLD" ETC ... Hi MP

Petit commentaire d'Yvan Balchoy

 

Evidemment qu'il faudrait un cadastre précis des fortunes assez précis que ce qui n'y figure pas lors d'un décès ne puisse figurer dans l'héritage et retourne à l'Etat (je parle de bien financier supérieurs à une valeur définie bien entendu !)

De plus, puisque que l'on sait que près de 50 % de la richesse mondiale est confisquée par sans doute moins de 10 % des humains (idem pour la Belgique pour sûr); j'ai envie de remplacer de terme "confisquée" par cet autre "volée."

Dans leur grande générosité, nos "libéraux", les plus grands ennemis de la vraie liberté veulent bien concéder un minimum sociale qui pour certains est nettement inférieur à mille euros par famille même active par exemple dans le monde rural mais il n'est aucunement acceptable de prévoir un maximum social pour empêcher le VOL, ou le VOL d'une part démesurée de Bien commun par une petite minorité rapace et voleuse.

Certains individus ont un avoir personnel qui dépasse la richesse de certains états, c'est à dire de millions de gens.

Contrairement à ce que prétendent, à leur profit, ces millionnaires et surtout milliardaires ce richesses volée à la communauté humaine ont pour conséquence l'impossibilité pour certains états de soigner des malades, d'enseigner correctement et gratuitement leur peuple.

Imaginez tout ce qu'on pourrait faire avec les 7Y0 milliards de certains individus, que je considère comme certains des plus grands confisquâtes de l'humanité. Des médicaments, dont le prix, exagérément haussé par des firmes pharmaceutiques, consacrées au profit, pourraient soigner les maladies les plus sévères pour les peuples les plus pauvres d'Afrique.

Il est temps qu'au niveau international comme au niveau nation, on limite les salaires et l'état de fortune. Au-delà d'un certain plafond le prélèvement devrait être portée à cent pour cent au profit du bien commun .

Ainsi la différence au sein d'une même communauté et même de toute l'humanité devrait revenir à un écart bien plus réduit que ce qu'il est devenu depuis quelques décades.

Rappelez-vous l'écart dans une entreprise entre un patron et ses ouvriers il y a 60 ans et aujourd'hui, les revenus et avantages insensés de nos parlementaires qui restaurent la situation financière et remplacent l'ex-noblesse pourtant supprimée lors de la Révolution française.

Il est temps de fonder une autre révolution moins sanglante heureusement pour progresser vers une humanité où certes il y aura encore des riches et des pauvres ou plutôt des plus fortunés et moins fortunés mais dans une proportion raisonnable, chacun pouvant jouir des droits humains fondamentaux ce qui n'est plus le cas

 

Yvan Balchoy

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article