Catégories

Publié par YVAN BALCHOY

Tirailleur Sénégalais

Tirailleur Sénégalais

POEME LIMINAIRE

Vous Tirailleurs Sénégalais, mes frères noirs à la main chaude

sous la glace et la mort

Qui pourra vous chanter si ce n’est votre frère d’armes, votre frère de sang ?

Je ne laisserai pas la parole aux ministres, et pas aux généraux

Je ne laisserai pas – non ! - les louanges de mépris vous enterrer furtivement ...

Leopold Senghor

Le recueil des hosties noires (1940)

Vous pourrez lire l'intégralité de ce poème à l'adresse suivante :

http://icp.ge.ch/co/lecture-bude/spip.php?article75

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article