Catégories

Publié par YVAN BALCHOY

CE MATIN EUROPE 1 DEROULE SON TAPIS "ROUGE" EN L'HONNEUR DE SHIMON PERES QUI , COMME OBAMA, OBTINT UN PRIX NOBEL ERZATS !
CE MATIN EUROPE 1 DEROULE SON TAPIS "ROUGE" EN L'HONNEUR DE SHIMON PERES QUI , COMME OBAMA, OBTINT UN PRIX NOBEL ERZATS !
Cet enfant aurait pu devenir un vrai prix Nobel de la paix
Cet enfant aurait pu devenir un vrai prix Nobel de la paix

Shimon Peres est mort. Il participa, c'est indiscutable aux négociations de paix avec Arafat. Qui sait encore ce que promettaient ces accord d'Oslo qui n'ont rien produit pour le peuple Palestinien aujourd'hui occupé et soumis à un apartheid aussi barbare que celui des Boers dans l'ex-Afrique du Sud.

Certes Shimon Peres a obtenu comme Obama au lendemain de son élection un prix Nobel dévalorisé dès lors alors que , partiellement à cause de lui, des centaines ou des milliers d'innocents Palestiniens ont payé de leur vie leur lutte pour la libération légitime de leur Patrie.

Une “fausse image”

Pour l’ONG, Shimon Peres bénéficie d’une fausse image d’homme de paix. [Reuters] Aux yeux de Droit pour tous, Shimon Peres profite d’une image d’homme de paix qu’il a acquise en 1993 pour son rôle dans la conclusion des Accords d’Oslo avec l’Organisation de Libération de la Palestine (OLP). Toutefois, lors de ses interventions, il “a défendu tous les crimes israéliens en Cisjordanie, dans la bande de Gaza et au Sud Liban”.

Rappelons avec l'ONU les bombardements du village Libanais de Cana et la construction de ce mur de séparation ainsi que l'opération criminelle "Plomb durci" qui provoqua la mort de plus de deux mille Palestiniens dont plus de cinq cent enfants.

Aujourd'hui, à juste titre, on condamne les bombardements russes et syriens contre des civils syriens, j'aimerais qu'un pays comme la France qui fournit des armes qu'Israël utilise contre d'autres civils Palestiniens pour consolider son occupation d'un territoire qui n'est pas le sien soit aussi sévère contre un état aussi assassin.

Valls et Hollande ne s'honorent pas en se précipitant aux scandaleux diner du Crif avec quantité de journalistes, soucieux de se faire voir en ce qui est une des cérémonies les plus brillantes d'une république qui à gauche comme à droite s'agenouille devant une occupation sanglante et inhumaine au point de permettre à des citoyens français de participer à un vrai massacre contre lla population de Gaza qui ne fait que résister à un occupant implacable sans oublier l'injuste maintien en prison de Georges Ibrahim Abdallah vicitme de la lâcheté politique.

"“Shimon Peres, en tant que président porte l’entière responsabilité des dégâts humains irréversibles – tueries, assassinats et exactions à l’encontre des populations civiles, l’utilisation d’armes et de munitions interdites, les déplacements forcés, les emprisonnements arbitraires, la pratique généralisée et systématique de la torture, la spoliation des ressources naturelles ainsi que la destruction de l’environnement”, affirme Droit pour tous"

La source originale de cet article est tsr.ch

Copyright © Global Research, tsr.ch, 2011.

Ce matin sur Europe 1,dont l'information ne doit guère déplaire aux milieux sionistes, sous la personne d'Elkabach, celui dont un leader communiste, avait bien exprimé son chauvinisme journalistique de droite, a résumé une vie qui fut le plus souvent implacable face aux revendications justes des Palestiniens comme une hagiographie qui justifierait la présence du Pape à ses funérailles ce que je regrette profondément, car cet ex-président d'Israël fait partie de ce "snobisme" de mauvais goût qui, après l'assassinat de journalistes cu "Canard enchaîné" en France invita Netanyahou, notoirement criminel de guerre et pareillement terroriste, à la manifestation contre le terrorisme.

Oui, à la fin de sa vie, Shimon Peres a pu paraître plus modéré que Natanyahou mais il n'a jamais regretté ses crimes passés contre la population Palestinienne

Israël ne sera un état honorable et reconnu que le jour où il rendra sa liberté et son territoire légitime (d'avant 1987) au peuple Palestinien qui, bien sûr, devra (y comprisd le Hamas) dès lors le reconnaître comme un voisin légitime et utile.

Je ne trouve pas malheureusement dans les discours de l'ex-président d'Israël de quoi en faire un héros digne du prix Nobel de la paix et des éloges entendus ce matin sur Europe 1..

Yvan Balchoy

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article