Catégories

Publié par YVAN BALCHOY

NEIGE SUR L'AIR DE "PRINTEMPS AU JARDIN DE QIN" (MAO 1936)

Février 1936 - (l'année de ma naissance ! Y.B.)

Vue du pays du Nord,

Mille

lis

que la glace enferme,

Dix mille

lis

de neige tourbillonnant.

Là-bas, en deçà, par-delà la Grande muraille,

Rien que la steppe à perte de vue ;

Du Grand fleuve, de l’amont à l’aval,

Le flot impétueux s’est soudain figé.

Les chaînes montagneuses dansent, serpents d’argent,

Les massifs (glacés) s’élancent, éléphants de cire,

Disputant les hauteurs au Seigneur du Ciel.

Ce n’est que par beau temps,

Qu’on la voit, parée de rouge, drapée de blanc,

Ensorcelante, belle à ravir.

Fleuves et montagnes comme autant de charmes,

Amenant d’innombrables héros à rivaliser de courbettes.

Dommage que l’empereur des Qin et le conquérant des Han

N’ait pas brillé par leur culture ;

Que l’ancêtre des Tang et le fondateur des Song

Aient quelque peu manqué de talents poétiques ;

Et qu’en son temps, béni par le Ciel, Gengis Khan

N’ait su que bander son arc et tirer le grand aigle royal.

Mais tout cela est du passé.

Pour dénombrer les grands hommes,

Tournons plutôt notre regard vers le présent.

.

.

Pour mieux comprendre ce poème référez-vous à l'adresse suivante :

Controverse autour d’un poème de Mao Zedong de Céline Wang

« Neige, sur l’air de “Printemps au jardin de Qin”

http://www.afec-etudeschinoises.com/IMG/pdf/1-Wang.pdf

P.S. d'YVAN BALCHOY CE 21 SEPTEMBRE 2016

Ce matin sur la chaîne "histoire", émission sur la vie de  Mao. J'ai rarement vu autant de malhonnêteté dans l'évocation du fondateur de la chine d'aujourd'hui.

En écoutant le commentaire fielleux parlant surtout  de famines, de massacres, de négation des valeurs du passé, on se dit qu'il aurait fallu pour ces fieffés journalistes que Mao soit un bon capitaliste pour avoir de lui quelque éloge.

Comment comprendre l'enthousiasme des foules quand Mao a pris le pouvoir si ce qui s'était passé avant correspondu a-à l’émission. Même, à un moment donné,  un reportage d'un espion  de la C.I.A. est considéré comme une vision objective de ce qui se passait dans la chine en route vers le socialisme.

Une fois de plus je constate combien la pseudo-historicité des émissions de nos Médias sont trop souvent propagande éhontée et mensongère en accord avec l'idéologie capitalisme qui nous gouverne au détriment du reste du monde.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article