Catégories

Publié par YVAN BALCHOY

LE CRIMINEL BONGO LE PRESIDENT NON ELU DU GABON

LE CRIMINEL BONGO LE PRESIDENT NON ELU DU GABON

La France, malgré l'évidence, se contente de demander l'apaisement au peuple Gabonais, qui devrait se laisser plumer sans protestation et, en revanche, réclame un peu de "réserve" à un gouvernement de soudards qui massacre allègrement.

-Pour rappel, je ne citerai que le meurtre (meurtre sans intention de donner la mort) par des policiers indignes de l'uniforme qu'ils portent du jeune Traoré que le procureur ose décrire comme un malpropre alors que les malpropres ce sont ces trois policiers qui lâchement ont abusé de leurs forces ainsi et tenté de se justifier par le mensonge ainsi que ce procureur indigne lui aussi en couvrant. leurs mensonges.

. Ceux qui sont indignes de représenter l'Etat ce sont bien ce magistrat devant lequel je changerais de trottoir par peur d'une accusation injuste ou ces policiers qui, comme les meurtriers de Samira Adamu en Belgique mettent fin injustement à la vie d' hommes et de femmes de couleur

Soyez-en sûrs, s'il venait à l'idée de Bongo et de sa famille criminelle de nationaliser demain le pétrole et de chasser l'armée française d'occupation, la France se réveillerait de suite devant ce scandale d'injustice du pouvoir en place depuis 50 ans, avec son appui, et enverrait ses troupes à l'assaut du pouvoir actuel.

La France aujourd'hui, n'est plus que l'ombre de celle qui a réveillé et galvanisé le monde par la LIBERTE-EGALITE-FRATERNITE ; dès qu'un gramme d'intérêt est en jeu elle se couche devant des tyrans, des policiers brutaux, les injonctions du gouvernement des USA ou du criminel de guerre Netanyahou. en gardant en prison en France, après plus de trente ans Georges Ibrahim Abdallah condamné sans vraie preuve et qui a payé sa douteuse dette.

Monsieur Hollande, Monsieur le premier Ministre, Monsieur le garde des sceaux vous manquez de courage devant la famille Bongo, devant le gouvernement des USA ou les dirigeants sionistes de l'Etat d'Israël qui pratiquent un apartheid aussi cruel que celui des boers que vous condamniez hier.

Aussi, sûr de mon bon droit, je vous crie B.D.S. sûr que demain un nouveau Mandela Palestinien trouvera avec les meilleurs des Israéliens qui ne sont pas sionistes, au sens actuel du mot, une solution de cohabitation juste et respectueuse des intérêts de chacun.

Mais ce ne sera sûrement pas la France actuelle gangrenée à droite et à gauche par un racisme honteux et larvé qui sera la libératrice de la Terre Sainte.

Yvan Balchoy

Commenter cet article