Catégories

Publié par YVAN BALCHOY

POEME : IL PLEUT SUR NOS KEPIS A PROPOS DE LA SUSPENSION D’UN GENDARME POUR AVOIR DIT LA VERITE SUR LES CRIMES DU CANDADAT SARKOSY TRICHEUR ELECTORAL ET CRIMINEL DE GUERRE EN LYBIE

Rue89 republie en intégralité le poème, signé l’adujdant A.

« Il faisait beau alors, le jour où j’ai signé !
Je me souviens comme j’étais fier de m’engager,
D’être formé à ce métier par me
s aînés...
Du bon droit je voulais être le soldat,
Dans le respect des traditions et des hommes.
Du citoyen, à tout faire je serai
l’homme !
De ma personne alors, j’ai donné sans compter.
Ma famille dans cette voie s’est trouvée liée.
Mes devoirs étaient les siens sans qu’elle ai
t signé...
Nos Gradés, nos Officiers étaient nos modèles.
Ils savaient nous motiver et nous ordonner.
Alors nous étions soudés, unis et
fidèles...
Nous savions des sacrifices la juste raison,
Et étions tous reconnus “Servants de la Nation !”
De la France, la plus noble et vieille In
stitution.
Un nouveau Roy fût nommé, et tout a changé.
Diviser pour mieux régner, tel était son but !
Il y parvint bien, précipitant
la chute !
Pour ce faire, il choisit bien parmi les nôtres,
Ceux d’entre eux les plus vénaux, les moins fidèles,
Leur fit tant miroiter, qu’il furent ses
“apôtres”.
Ces vendus et parjures aujourd’hui, ont ourdi
D’enterrer sans coup férir notre belle histoire...
De nous taire ils nous ordonnent, arguant : “Tout
est dit !” ...

Vous pourrez lire la suite de ce juste poème à l'adresse de RUE89

http://rue89.nouvelobs.com/2010/04/04/le-poeme-anti-sarkozy-qui-a-valu-au-gendarme-detre-suspendu-146034

Commenter cet article