Catégories

Publié par YVAN BALCHOY

2016 : PAIX ENTRE LE GOUVERNEMENT DE COLOMBIE ET LE FARC
2016 : PAIX ENTRE LE GOUVERNEMENT DE COLOMBIE ET LE FARC

2016 : PAIX ENTRE LE GOUVERNEMENT DE COLOMBIE ET LE FARC

Xarlo@aol.com

C’est loin de la Colombie à l’Europe

Vous êtes à l'ombre? Et si nous réfléchissions un chouia en buvant frais?

Dans le même laps de temps, se sont produits presque simultanément deux faits majeurs, l'un en Amérique latine, l'autre en Europe... Après 4 ans de négociations à la Havane, sous l'oeil bienveillant de Raùl Castro, le gouvernement colombien (de droite, c'est à souligner) et les FARC-EP ont conclu un accord de paix. Malgré le lourd bilan du conflit: 250.000 morts, de 40 à 60.000 disparus et des millions de de personnes déplacées... l'ONU procédera à la récupération des armes de la rébellion et les guerrilleros seront amnistiés; pour cela, les FARC créeront un nouveau parti politique sous la protection du gouvernement de Bogota...

Drapeau et rassemblement des Nationalistes Basques
Drapeau et rassemblement des Nationalistes Basques

Drapeau et rassemblement des Nationalistes Basques

L'ETA, organisation politico-militaire basque, a déclaré la fin de ses actions armées il y a plus de 4 ans. Madrid et Paris ne veulent rien savoir et continuent à réprimer toute la mouvance basque de gauche; allant jusqu'à incarcérer des militants politiques ayant désavoué l'action armée ou les avocats des militants. Même les prisonniers politiques basques, qu'ils soient d'ETA ou non, ont toujours "droit" à un traitement spécial hors-la-loi! Madrid et Paris ne veulent même pas entendre parler de négociation ou d'un quelconque dialogue, arguant des 850 victimes de ETA; en oubliant, au passage, les 480 victimes de l'Etat espagnol, les milliers de torturés et d'incarcérations arbitraires dont des journalistes et des militants culturels ou/et humanitaires. Trouvez l'erreur... XARLO

P.S. d'Yvan Balchoy

J'ai eu la chance en 1997 de faire un long voyage en Colombie, j'ai parcouru tout le pays en allant rencontrer entre beaucoup d'autres les Indiens du Cauca, le site extraordinaire de San Agustin, La perle des Caraïbes Cartagena, à quelques kilomètres de Bogotá au climat un un peu frais comme chez nous, Medellin ville manifestement alors dangereuse où dans la Cité DON BOSCO tenue par des Salésiens des centaines de jeunes condamnés souvent par la MAFIA de la drogue, la Belle Cali et sa fière négritude.

Un peuple hospitalier et magnifique où je me suis toujours senti en sécurité tout en remarquant qu'à Bogotá les bijouteries flanquées le plus souvent d'un jeune militaire armé d'une mitrailleuse, comme aujourd'hui à Bruxelles, étaient infiniment mieux protégées que les pauvres gens persécutées par Escobar etles grands propriétaires terriens.

Le Farc, qui n'est pas toujours restée fidèle à son esprit primitif avait ses torts mais des politiciens corrompus comme cet ex président de la République  Alvaro Uribe Velez, qui me fait penser à un triste candidat aux prochaines élections française qui a lui aussi beaucoup du sang sur les mains et  ternissait la beauté et la bonté foncière de ce peuple qui, je l'espère, va enfin retrouver tout à la fois  la paix et la justice

Bien entendu, ne connaissant pour ainsi dire pas hélas le Pays Basque, mais convaincu de l’honnêteté de l'ami Xarlo,  je souhaité au Pays Basque, situé des deux côtés des Pyrénées,, quelques soient ses futures frontière de retrouver son unité.

Yvan Balchoy

Commenter cet article