Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

Greg van Avermat

Greg van Avermat

A propos du championnat cyclise des jeux olympique français, la seule information que donnait à un journal parlé matinal d'Europe 1, c'est que la France malheureusement n'était que quatrième. Pas un mot sur les autres concurrents. A la télé ce ne fut pas mieux.

Ce n'est pas la première fois que les médias français étalent au grand jour leur chauvinisme invétéré en ne s’intéressant qu'à leurs propre nationaux dans les grandes compétitions internationales.

Si, par ailleurs, vous cherchez sur Google qui est le champion Olympique 2016, vous ne trouverez Greg van Avermat que presque à la fin des nombreuses photos illustrant, par exemple, le "champion" d'une petite course patronné par de l'Olympique Lyonnais !!!

J'ajoute à ce regret mon dégoût face à la scandaleuse décision d'interdire à tous les handicapés russes

y compris les honnêtes,

d'un groupe présidé par un officiel anglo-saxon qui se croit sans doute encore au temps de la Reine Victoria. Les punitions collectives sont toujours injustes, particulièrement quand on les applique à des handicapés.

Ce président, qui à mes yeux, est tout sauf un gentleman, est sans doute moins scandalisé par le rôle démesuré que joue l'argent dans les jeux olympiques actuels si loin de l'idéal de leur fondateur français.

Les athlètes honnêtes russes paralympiques, frappés déjà par leur handicap, doivent en plus souffrir d'un rejet que n'ont pas osé, à juste titre, infliger aux sportifs russes honnêtes, les dirigeant des jeux olympiques "normaux".

Cette mesure n'est pas désintéressée puisque, dans la perspective attendue du boycott complet des sportifs russes, certains autres sportifs ont été repêchés au profit de nations soit-disant propres !

La mesure de cet officiel anglais me semble plus politique qu'éthique. Il aura peut-être les félicitations d'Obama et de l'OTAN, sûrement pas les miennes.

Yvan Balchoy

.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article