Catégories

Publié par YVAN BALCHOY

SARKOSY ET DEWEVER : QUI SE RESSEMBLE S'ASSEMBLE !

SARKOSY ET DEWEVER : QUI SE RESSEMBLE S'ASSEMBLE !

Ses échecs passés ne lui ont rien appris.

Lui, l'émigré hongrois, honoré généreusement par la France, qui persécute aujourd'hui les plus pauvres émigrés d'aujourd'hui, lui qui ose, se réclamer du général de Gaulle qui n'a jamais confondu comme lui l'argent de l'Etat et celui de ses poches, lui qui tels les pires athlètes de Rio n'a pas hésité à triché le financement de sa candidature pour heureusement être dépassé, de peu c'est vrai - il a failli réussir son infamie en devenant par dopage financier, le Président de la France - , lui enfin qui ose se réclamer d'un Jaurès, homme de paix et de justice qui n'aurait jamais commis l’infamie de la Libye, une des causes de la naissance des fous sanglants et impies de Daech.

Lui qui, ne serait pas où il est, si la justice avait agit rapidement, comme ce qu'il réclame contre les petits délinquants tels certaines familles, qui pour assouvir une réelle faim se servent dans les rayons des super-marchés pour ne pas mourir

Lui qui nous a privé d'une chanteuse sympa devenue hélas l’égérie du malheur de cette France chantée par Jean Ferrat la seule qui a fait vibrer le monde entier par sa LIBERTE-EGALITE-FRATERNITE des mots pour le petit gesticulateur de Neuilly qui sont creux et vides et qu'il veut héls continuer à vider de sens.

Qu'il aille, avant qu'on ne les renationalise, j'espère, profiter de l'argent pas toujours très propre de ces banques qu'il a protégées hier et qui, peut-être tenteront, en vain, j'espère de le protéger demain.

Et que de vrais socialistes, pas des Vals, démocrates en plexiglas ni des Macrons caméléons nous ramènent à la défense du vrai Bien Public, du vrai peuple français qui travaille dur pour permettre à ses exploiteurs de s'approprier eux qui ne sont que quelques pour cent de la population près de la moitié de la richesse nationale confisquée, volée par eux.

Ne choisissez pas ce politicien indigne pour gouverner le beau pays de France qui mérite tellement mieux !

Yvan Balchoy

Commenter cet article