Catégories

Publié par YVAN BALCHOY

UKRAINE LIBRE MORT AUX FASCISTES

UKRAINE LIBRE MORT AUX FASCISTES

Communiqué du comité central de la ligue des Jeunesses communistes léninistes d’Ukraine (KSKM)

Le 13 juillet 2016 dans le village de Ljubech, (région de Chernihiv et district électoral n° 206) une attaque criminelle a été commise contre le candidat communiste (KPU) aux élections législative, Mikahil Koninivich, premier secrétaire du comité central de la LKSM d’Ukraine.

Sa tête a été frappée à coup de chaines et de barres.

Les masques sont tombés ! Personne ne peut douter que les autorités gouvernementale dirige les gangs de néo nazis d’Azov et les autres éléments fascistes. Cela n’a aucun sens de répéter qu’il n’y a pas de fascisme en Ukraine. Il y a de nombreuse preuves par des faits évidents que le régime nie a priori.

Communiste UKRAINIEN PASSE A TABAC PAR DES FASCISTES

Communiste UKRAINIEN PASSE A TABAC PAR DES FASCISTES

Le régime, à travers le ministre des affaires internes et les services secrets (SBU), utilise les écoutes et la surveillance pour diffuser la position des communistes aux néo fascistes qui sont chargés du « nettoyage de de l’environnement politique en Ukraine ». Sous ce terme, le régime parle de « nettoyage », ce qui en réalité signifie que le régime ordonne des assassinats et des attaques.

Nous le Comité Central de la KKSM d’Ukraine, nous appelons la communauté internationale à s’opposer de façon décisive au fascisme en Ukraine et forcer la junte de Kiev de cesser son annihilation de dissidents, de communistes et d’antifascistes.

Cela n’a aucun sens d’en appeler à l’aide des autorités, alors que ce sont elles qui ordonnent les tabassages et les assassinats.

La Ligue de la jeunesse communiste d’Ukraine en appelle à la fédération mondiale des jeunesses démocratiques, dont elle est membre.

Camarades construisons ensemble une barricade contre le fascisme.

Camarades, levons nous pour défendre le socialisme et la démocratie dans le monde.

No Pasaran

LKSM 14 juillet 2015

Alors que l’OTAN vient de désigner très officiellement la Russie comme un adversaire, déployant des troupes sur les frontières russes des pays Baltes à la Roumanie. Alors donc que des colonnes de chars d’assaut et de soldats refont donc le terrible chemin Berlin – Kiev et des bases allemandes de l’OTAN filent vers la frontière russe des pays Baltes comme il y a 70 ans les troupes nazis de l’Axe déferlaient sur l’URSS. Alors que sous couvert d’Union Européenne, l’Allemagne réactives ses alliances militaires de l’Axe, des pays baltes à la Roumanie en passant par la Croatie et la Pologne. Alors que la junte de Kiev soutenue par l’OTAN et l’UE bombarde et attaque sans relâche le Donbass, que l’Ukraine interdit et pourchasse les communistes, en France, certains se lancent dans le terrorisme intellectuel et la chasse aux sorcières, reprenant les sinistres manières de Je suis partout, une prétendue cinquième colonne en France. Dressant comme il n’y a pas si longtemps des listes de noms.

Pratiquant l’art de l’amalgame, c’est en fait toutes voix dissonantes et ne hurlant pas avec les loups bellicistes de l’OTAN, de l’UE et du département d’état US, dénonçant par exemple le soutien à une junte agrégat d’oligarques pro UE et de milices fascistes ou néo nazies installée en Ukraine par un coup d’état soutenu par Paris, Berlin et Washington, alertant contre la menace sur la paix mondiale du bellicisme de l’impérialisme euro atlantique et de nouveau de son drang nach osten, qui sont dans le collimateur. En témoigne la charge contre Danielle Bleitrach et Marianne Dunlop dans le dernier livre commis par Cécile Vaissié, coupables de s’être rendues en Ukraine et en Crimée et d’avoir témoignée dans un livre (URSS 20 ans après aux éditions Delga) de ce qu’elles ont vu. Ni plus, ni moins. Peu importe d’ailleurs que ces militantes communistes ne soient en aucune manière des soutiens de Poutine. Au contraire puisque les communistes sont et de très très loin la principale opposition à Poutine. L’anticommunisme est d’ailleurs toujours là et la xénophobie anti russe est également nourrie de décennies de propagande anti soviétique. Oui il s’agit ici de pratiquer le terrorisme intellectuel et la chasse aux sorcières. Et d’essayer d’interdire ainsi toute voix s’opposant aux appel à la guerre des Capitalistes de Paris, Berlin, Londres ou Washington.Oui il faut soutenir les voix courageuses qui s’élèvent ici en France pour défendre la paix, pour dénoncer les régimes eurofascistes mis en place à l’est. Merci, mille fois merci à Danielle Bleitrach, à Marianne Dunlop et à tous les communistes qui refusent de se taire quand le capitalisme massacre des syndicalistes et des antifascistes, des femmes et des enfants, dans le Donbass, dans la maison de syndicats d’Odessa et qu’il soutient des pays Baltes à l’Ukraine des régimes affichant leurs nostalgies du IIIe Reich.

www.initiative-communiste.fr se fait ci-dessous le relai de l’analyse du pamphlet de Cécile Vaissié par Danielle Bleitrach, démontrant les manipulations grossières sous tendant ce qui sous couvert d’un titre universitaire n’est qu’un pavé de propagande...

Lire l'intégralité de l'article à l'adresse suivante :

http://www.initiative-communiste.fr/articles/international/ukraine-les-nazis-attaquent-la-jeunesse-communiste/

Commenter cet article