Catégories

Publié par YVAN BALCHOY

PETIT, LORSQUE TU SERAS GRAND (HENENSAL) - REEDITION

Petit, lorsque tu seras grand

*****

Petit, lorsque tu seras grand,

On te dira d’aller te battre,

Et l’on te montrera du doigt

Ceux-là qu’il s’agit d’abattre.

*****

On te dira : c’est l’ennemi.

Sus à lui, petit, meurs ou tue,

Eventre-moi cet habit gris

Contre lequel tu t’évertues ;

*****

Et toi tu marcheras, bardé,

Sanglé, parqué, numéroté,

Vivant la tragique aventure

*****

Sans comprendre, enfoui dans la nuit,

Dans la misère et dans le bruit,

Noyé dans la boue et l’ordure,

*****

Jusqu’à ce qu’un morceau de fer

Fasse un pauvre tas de sa chair

Et la disperse en pourriture.

Henensal, instit à Roscoff, 1933

http://www.gauchemip.org/spip.php?article3662

P.S. CE 13 JUILLET 2016

Hier à la télé belge un général promu à la tête de notre armée a tenté de nous convaincre de la nécessité, quand tant de citoyens sont réduits à la portion congrue d'acheter pour trois ou quatre milliards des avions de combats inutiles pour la sécurité de notre pays masi si utiles pour les fabricants d'armes de mort qui ne serviraient sans doute que pour amener à la raison de l'OTAN non seulement des terroristes sauvages mais aussi et surtout sans doute des peuples ivres d'une liberté qui ne convient pas aux intérêts des impérialistes qui, quelque soient ceux que nous choisissons aux élections, restent toujours nos maîtres.

Et tant pis pour les citoyens qui doivent survivre avec moins de mille euros par mois qu'une économie militaire sauverait !.

NON ! Pas cette Europe-là, pas ce général, pas cet OTAN qui continue une guerre froide totalement obsolète !

Yvan Balchoy

Commenter cet article