Catégories

Publié par YVAN BALCHOY

Il fut un triste dirigent européen et le prouve par ses actes aujourd'hui !

Il fut un triste dirigent européen et le prouve par ses actes aujourd'hui !

Merci DAVID PESTIAU

Comment osent-ils? L'ex-président de la Commission européenne vient d'être débauché par la banque Goldman Sachs. Oui une des principales banques responsables de la crise de 2008, celle qui a maquillé les comptes de la Grèce dans les années 2000, celle qui a spéculé sur tout.

Et après Merkel, Hollande et Junker nous disent de faire confiance à cette Union européenne, qu'ils veulent écouter les citoyens européens. Hypocrisie totale!
Tous les commissaires européens et ministres ...devraient être interdits à vie de siéger dans des multinationales et des banques. Sans cette mesure élémentaire démocratique, on ne doit pas même pas commencer à écouter nos dirigeants européens
Barroso devient président non-exécutif des activités internationales de Goldman Sachs. A la tête de la Commission entre 2004 et 2014, au moment où l'Europe était secouée par la crise économique, José Manuel Barroso a notamment pris part à la mise en place de l'Union bancaire sensé réguler le fonctionnement des banques. " José Manuel va apporter une analyse et une expérience immense à Goldman Sachs, et notamment une profonde compréhension de l'Europe", ont osé déclarer Michael Sherwood et Richard Gnodde, co-directeurs généraux de Goldman Sachs International.
Il y a quelques semaines Neelie Kroes, commissaire à la Commission européenne sur les questions de concurrence était engagé par Uber et travaille pour la Bank of America Merrill Lynch.

(* Dans le livre "Comment osent-ils?" de Peter Mertens auquel j'ai collaboré un chapitre est consacré à comment Barroso fut un des artisans majeurs du fameux t
raité d'austérité europée

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

P.S. d'Yvan Balchoy

Ainsi la l'Union Européenne a été dirigée par un margoulin, qui travaille aujourd'hui pour une banque indélicate et scélerate. J'attends le juge courageux qui portera plainte contre cet escroc financier destructeur de la belle idée initiale de l'Union Européenne devenue peu à peu aux mains de financiers véreux une entreprise ultralibérale, ultracapitaliste où pour assurer des revenus indécents à des centaines d'Eurocrates les intérets des petits travailleurs de tous les états européens sont foulés aux pieds.

Je ne crois hélas, au regard de son passé que le nouveau Président de la Communauté européenne offre de meilleures garanties que son triste prédécesseur.

Yvan Balchoy

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article