Catégories

Publié par YVAN BALCHOY

GEERT BOURGEOIS  ET LIESBETH HOMANS LES ENRAGES DE LA HAINE LINGUISTIQUE

Eb écoutant ces deux laquais du bourgmestre d'Anvers, le vrai maître des gouvernements flamands et fédéral grâce à la trahison morale d'un parti francophone, je regrette pour une ènième fois la disparition de ce grand Belge, fils de la mer du nord et de la Meuse, Jacques Brel qui en son temps avait rejeté lui aussi les crimes plus anciens et contemporains des collaborateurs flamingants si actifs déjà quand il était notre plus grand chanteur au nord comme au centre et au sud du pays.

En crachant sur la frontière linguistique, Bourgeois crache, c'est vrai sur les francophones, ses peut-être lointains ancêtres,

Quand à Homans ,si revêche aux droits de l'homme des communes francophones pour la plupart phagocytées aujourd'hui par les extrémistes butés du TAK, elle qui aujourd'hui, agfresse des pauvres francophones de Flandre , elle ne vaut pas mieux que son président.

IL n'est pas besoin d'inventer de nouvelles chansons de Jacques Brel pour savoir ce qu'il aurait dit aujourd'hui devant la bêtise incommensurables, le petit esprit de ce parti dont les racines lointaines ont pactisé hélas dans la sinistre collaboration au temps où être un patriote belge était un crime face aux nazis..

Geert Bourgeois: "La frontière linguistique * est celle de la grève, les Flamands crachent sur cela.

" ( qui n'a pas été désignée démocratiquement ni dans le Limbourg ni à Bruxelles ni à Mouscron !)

http://www.lalibre.be/actu/belgique/geert-bourgeois-la-frontiere-linguistique-est-celle-de-la-greve-les-flamands-crachent-sur-cela-5782495d3570ec4c43847ee2

Les bour-geois c'est comm' les co-chons Plus ça de-vient vieux, plus ça de-vient bête, Les bour-geois c'est comme les co-chons Plus ça de-vient vieux plus ça de-vient...

En savoir plus sur http://www.paroles.net/jacques-brel/paroles-bourgeois#sDQW1L0t5a3ifa0g.99

http://www.paroles.net/jacques-brel/paroles-bourgeois

Nazis durant les guerres Et catholiques entre elles Vous oscillez sans cesse Du fusil au missel

Messieurs les Flamingants Je vous emmerde Vous salissez la Flandre Mais la Flandre vous juge.

http://www.chartsinfrance.net/Jacques-Brel/id-100224545.html

Tu nous l'avais bien dit Jacques. Réveillons-nous et ne laissons pas à ces extrêmistes le plaisir de défigurer notre beau pays où les flamands ont le droit de ses sentir chez eux aussi à Dinant, ma ville natale et où je me sens chez moi, n'en déplaise aux imbéciles au bord de "ma", de "notre" mer du nord..

Je termine en regrettant comme mon ami Diniel Mignolet ce temps où ce n'était pas un crime d'entendre parler français un coeur flamand ! et en me réjouissant quand je rentre chez moi d'être accueilli presque partout en néerlandais !

Yvan Balchoy

Commenter cet article