Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

Peter Mertens : « Ça suffit. Notre société ne peut plus supporter ce cirque des milliards du Panama, du SwissLeaks et du LuxLeaks.

Des mesures structurelles doivent être mises en place, comme la suppression du secret bancaire, l’établissement d’un cadastre des fortunes et l’instauration d’une vraie taxe des millionnaires.

Nous devons pouvoir activer cet argent et l’investir dans de nouveaux emplois, plutôt que de faire travailler les gens plus longtemps, pourchasser les malades de longue durée et réduire les pensions. Qui sème la misère récolte la colère.

"Feel the change", sentez le changement : c’est ce que disent des centaines de milliers de jeunes et de syndicalistes dans les rues de France, c’est ce que dit Bernie Sanders aux États-Unis et c’est ce que dit le PTB ici, en Belgique. »

D’un côté, le Panama, de l’autre, des semaines de travail de 45 heures et moins de pension ? Assez ! 9 Avril 2016

« Ce gouvernement prend pour cible les Belges qui travaillent dur. La N-VA, l'Open VLD, le CD&V et le MR veulent faire travailler ceux-ci jusqu'à 67 ans, alors que cela ne figurait dans le programme électoral d'aucun de ces partis. Maintenant, il veut aussi s'en prendre au temps de travail et veut permettre des semaines de 45 heures et des journées de 9 heures. C'est ce qu'il appelle la "modernisation"

. Moderne ? Rien n'est moins vrai. C'est une très vieille recette qui nous catapulte très loin en arrière dans le passé. Alors que des dizaines de milliers de jeunes n'ont pas d'emploi, la pression sur ceux qui travaillent ne cesse d'augmenter. Les gens deviennent des numéros qui devront bientôt prester des semaines de 45 heures et des journées de 9 heures pour payer les plantureux bénéfices de quelques autres.

Cela ne fera qu'augmenter le nombre de burn-out et des incapacités de travail de longue durée. Et ce même gouvernement pourchassera alors les malades de longue durée pour les contraindre à retourner sur le marché du travail, sous peine de se voir retirer une grande partie de leur allocation.

C'est une recette perverse et dépassée a déclaré Pierre Mertens, le Président du PTB.

PANAMA & CIE: "CA SUFFIT !" - PIERRE MERTENS (SOLIDAIRE)

Vers un choix de société moderne : la semaine de 30 heures

« L'évolution technologique rend possible une meilleure répartition du travail et de tous travailler moins, par exemple en généralisant la semaine de 30 heures avec maintien du salaire. Cela peut être payé par les très importants gains de productivité qui ont été réalisés ces dernières décennies. Cela permet aussi une meilleure conciliation entre travail rémunéré, travail familial et temps social. Cela, c'est la voie du progrès »,

souligne Peter Mertens. 140 euros de pension en moins pour un(e) enseignant(e) ? « Ce gouvernement veut en outre diminuer la pension de milliers d'agents des services publics et d'enseignants. La suppression de la bonification pour diplôme revient à réduire la pension d'au moins 140 euros pour un enseignant du secondaire avec un diplôme de master. Le relèvement du tantième à 60 représentera également une diminution de la pension pour les enseignants, le personnel des chemins de fer, les gardiens de prison, les pompiers, les policiers... d'environ 100 euros. Il est incroyable que le gouvernement veuille aller chercher l'argent chez les pensionnés, les malades de longue durée et les gens qui travaillent dur.

Alors qu'en même temps, on ne touche pas aux Panama-fraudeurs », constate Mertens. LuxLeaks, SwissLeaks, Panama Papers : combien de scandales encore ? En 2013, il y a eu le Luxleaks, en 2014, le SwissLeaks et, aujourd’hui, le Panama Papers.

Combien de scandales faudra-t-il encore avant que le gouvernement agisse réellement ? Des milliards d’euros disparaissent de la collectivité, et on fait payer les travailleurs, les pensionnés et les malades de longue durée, observe le président du PTB. Le gouvernement veut mettre sur pied une "taskforce", un point c’est tout

. Entre-temps, le même gouvernement va en appel contre l’arrêt européen et refuse d’aller chercher les 942 millions d’euros de soutien illégal aux multinationales par l’État (Excess Profit Rulings) ; il ne modifie en rien la loi de transaction pénale qui renforce l’impunité de la criminalité fiscale ; et il n'a toujours pas mis sur pied de cadastre des fortunes.

Plus encore : mardi prochain, une proposition de loi qui rendra possible une amnistie fiscale permanente sera sur la table. On sanctionne de plus en plus le travail, et on laisse de plus en plus toute liberté au capital. »

Un livre à ne pas manquer. L'argent coule à flot en Belgque pour quelques privilégiés seulement. Vivement un gouvdernement qui la reprend au nom des intérets supérieurs de la collectivités pour rendre à la collectivité ce qui lui appartient.

Un livre à ne pas manquer. L'argent coule à flot en Belgque pour quelques privilégiés seulement. Vivement un gouvdernement qui la reprend au nom des intérets supérieurs de la collectivités pour rendre à la collectivité ce qui lui appartient.

Des mesures structurelles sont nécessaires Peter Mertens

: « Ça suffit. Notre société ne peut plus supporter ce cirque des milliards du Panama, du SwissLeaks et du LuxLeaks. Des mesures structurelles doivent être mises en place, comme la suppression du secret bancaire, l’établissement d’un cadastre des fortunes et l’instauration d’une vraie taxe des millionnaires. Nous devons pouvoir activer cet argent et l’investir dans de nouveaux emplois, plutôt que de faire travailler les gens plus longtemps, pourchasser les malades de longue durée et réduire les pensions. Qui sème la misère récolte la colère. "Feel the change", sentez le changement : c’est ce que disent des centaines de milliers de jeunes et de syndicalistes dans les rues de France, c’est ce que dit Bernie Sanders aux États-Unis et c’est ce que dit le PTB ici, en Belgique. »

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article