Catégories

Publié par YVAN BALCHOY

LE TEMPS DES ASSASSINS (RAMSY BAROUD)

Le Premier Ministre Benjamin Netanyahou n’est pas le seul dirigeant coupable du bain de sang à Gaza.

D’autres dirigeants dans les capitales européennes devraient aussi être tenus responsables. François Hollande (à d.), ici en pleine séance de flagornerie avec Netanyahou, s’est fait depuis longtemps le complice des crimes commis contre la population palestinienne, et il illustre à merveille l’hypocrisie, la couardise et l’absence de tout sens moral des dirigeants européens

Aux yeux de certains, Le Secrétaire d’État John Kerry peut apparaître comme un authentique pacifiste puisqu’il a lancé quelques idées au cours de sa visite au Caire le 25 juillet au sujet d’un cessez-le-feu entre Israël et les combattants palestiniens à Gaza. Mais derrière son langage diplomatique mesuré, il y a une vérité que même un haut diplomate américain ne peut facilement dissimuler. Son pays est extrêmement impliqué dans la conduite de cette sale guerre contre Gaza qui a tué plus de 1050 personnes, en a blessé des milliers d’autres et a détruit tant de choses dans un espace déjà si pauvre et dégradé qu’il était à peine habitable.

La guerre des États-Unis contre Gaza L’aide économique et militaire à Israël se mesure annuellement en milliards, et le gouvernement US continue d’être le plus puissant et le plus ardent allié et bienfaiteur politique d’Israël.

En fait, la « relation spéciale » USA-Israël devient de plus en plus « spéciale » même si Israël plonge de plus en plus profondément dans l’abîme d’un isolement bien mérité. Il est vrai que certains, même dans le camp réclamant justice pour les Palestiniens, disent combien exceptionnelle et équitable l’administration Obama a été comparée à ses prédécesseurs.

Toutefois ils négligent le fait qu’à part quelques déclarations particulièrement fortes, Obama a été un fidèle inconditionnel d’Israël qui a garanti sa vision de sa sécurité en allant jusqu’à défendre l’opération guerrière Bordure Protectrice – le massacre de milliers de civils innocents à Gaza.

Le 5 mars 2014, un projet de loi déposé au Congrès - The United States-Israel Strategic Partnership Act (H.R. 938, S. 462) – stipulait qu’Israël est un partenaire stratégique majeur des États-Unis ». Cette loi de grande envergure couvrait de nombreux programmes, de l’énergie à « des programmes pilote de recherche » entre Israël et le Département de la Sécurité nationale. Il faut surtout noter que le Congrès exige maintenant des rapports complémentaires qui actualiseraient l’engagement étatsunien dans « l’avantage militaire qualitatif d’Israël » (Israel’s Qualitative Military Edge (QME).

Ce n’est là qu’une des nombreuses propositions de loi et initiatives gouvernementales qui continuent à conférer à Israël un statut spécial immérité. Mais l’avantage militaire est utilisé principalement pour maintenir l’occupation militaire illégale d’Israël.

La plupart des victimes d’Israël dans cette dernière offensive contre Gaza sont de civils qui sont tués par des armes américaines. Il n’y a pas à en sortir

: les USA sont partenaires des crimes israéliens à Gaza et dans le reste de la Palestine.

Sans un renversement complet de l’attitude étatsunienne envers Israël, les États-Unis seront privés de toute crédibilité comme pacificateurs ou médiateurs de cessez-le-feu. Mais le soutien américain à Israël franchit de nouvelles lignes rouges.

Il y aurait plus de 1.000 citoyens US combattant dans l’armée israélienne selon les rapports qui font maintenant surface suite à la mort de deux soldats israélo-américains - Max Steinberg, 24 ans, de Californie et Nissim Sean Carmeli, 21 ans, du Texas.

Comme le reste des soldats des FDI tués dans les récents combats, ils ont été tués en envahissant des parties de la bande de Gaza assiégée. Mais ce nombre doit être une litote puisque certains des colons juifs les plus ardents sont aussi des Américains, et il se trouve qu’ils sont armés et dangereux.

Bien que cela suscite un peu de bourdonnement médiatique, il n’y a pas de crise politique. Au lieu de cela, on se contente de présenter des condoléances aux familles des Américains menant la guerre génocidaire contre Gaza.

La duplicité de l’UE Les États-Unis ne sont pas seuls en cause. Des gouvernement européens étalent une hypocrisie incroyable en continuant de parler un double langage dans leurs approches des conflits au Moyen-Orient en général, et de la situation en Palestine en particulier.

La pression de plus en plus forte de la société civile européenne rend un petit peu plus compliqué aux gouvernement européens de donner à Israël autant d’ amour et de soutien inconditionnel que ce que lui accordent les États-Unis.

L’hypocrisie européenne est trop palpable, même pour les politiciens habiles à dissimuler.

Le gouvernement britannique est honteusement du côté israélien, même quand des familles entières à Gaza sont pulvérisées par les armes et la technologie occidentales

. Par ailleurs le gouvernement français a interdit à la société française de manifester sa solidarité avec les palestiniens assiégés et massacrés à Gaza.

Mais pourquoi interdire de simples manifestations de solidarité alors que la France, les États-Unis et d’autres gouvernements occidentaux permettent à leurs citoyens juifs de s’enrôler dans les forces de Défense israéliennes (FDI) qui sont activement en train de tuer des civils palestiniens ?

.

LE TEMPS DES ASSASSINS (RAMSY BAROUD)

N’est-ce pas là une préoccupation bien plus importante pour le fourbe gouvernement français que quelques manifestants scandant des slogans à un rassemblement de solidarité et qu’on pourra ou non considérer comme des antisémites ?

 

En effet, non seulement les gouvernements occidentaux fournissent à Israël des armes, des fonds et une couverture politique pour soutenir son occupation et ses guerres, mais ils y contribuent aussi avec des milliers d’experts militaires et d’équipements sur le terrain pour combattre à Gaza, où crimes de guerre et crimes contre l’humanité sont perpétrés à chaque heure du jour.

 

http://www.info-palestine.eu/spip.php?article14781

 

Considérez donc ceci : alors que des citoyens britanniques combattant le gouvernement syrien de Bashar al-Assad sont détenus et persécutés, les citoyens britanniques qui se battent pour Israël ne le sont pas.

 

Le gouvernement britannique détourne les yeux de ce qui devrait être considéré comme un acte criminel.

 

Le double standard de la Belgique L’hypocrisie occidentale est à cet égard est aussi profonde que le phénomène des Occidentaux tueurs de Palestiniens, que certains appellent maintenant des djhadistes israéliens.

 

La Belgique elle aussi est accusée de tolérer une telle criminalité. Alors que la société belge est une des plus ferventes partisanes de la Palestine, son gouvernement est d’une malhonnêteté manifeste. Pas mal de citoyens belges prennent part également aux guerres meurtrières à Gaza et à l’occupation du territoire occupé, suscitant peu ou pas du tout de protestation de leur gouvernement

 

 

 

P.S. D'YVAN BALCHOY.

Je rappelle qu'un jour j'ai entendu dans un train deux individus à la mine plutôt patibulaire se vanter de retourner en Israël pour des exercices militaires consistant à "casser du Palestinien".

Ces assassins devraient être privés de la nationalité belge comme les vfrançais qui combattent par exemple en Cisjordanie pour collaborer à la colonisation sanglante d ela Palestine.

Il ests temps que la France fasse un peu le ménage chez elle et que cette organisation super-communautariste qu'est le CRIF soit expulsé de la sphère publique y compris à l'occasion de son repas où se pressent des politiciens de droite et de gauche qui par leur attitude encourahe l'occupant à continuer à violer les droits de l'homme sur la Terre Sainte.

Rappelez-vous quand deux français avaient été arrêtés 0 Gaza et en Isrâel, comment le gouvernement fraçais s'était engagé publiquement dans la défense de cet Israelien arrêté justement sur une terre qu'il occupait illégalement. En revanche la défense du français palestinien fut plus que molle comme l'attitude de Hollande, Valls et consorts pour les victiome d ela colonisation Israélienne (en Palestine)

En conséquence, n'hésitons pas à

 

 

BOYCOTTER ISRAËL

 

tant qu'il occupe illégalement la Cisjordanie, Jérusalem Est et  persécute Gza territoires du peuple Palestinien !

 

Yvan Balchoy

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article