Catégories

Publié par YVAN BALCHOY

ET SI L'ENFANT ETAIT LE PERE DE L'ADULTE QU'IL DEVIENDRA (REEDITION)
ET SI L'ENFANT ETAIT LE PERE DE L'ADULTE QU'IL DEVIENDRA (REEDITION)
ET SI L'ENFANT ETAIT LE PERE DE L'ADULTE QU'IL DEVIENDRA (REEDITION)

Cette phrase étrange, je l'ai entendue dans un demi éveil lors d'une sieste

Bien entendu, je ne veux pas dire que tout ce qui constitue et définit l'adulte est déjà présent dans le bébé qu'il a été. Mais l'essentiel de sa personnalité, de son aspect physique futur est déjà là enfoui dans le corps minuscule du bébé.

Ainsi comme le disait, je ne sais quel journaliste ou penseur sur RTL, je pense, l'adulte descend bien, malgré sa plus grande taille de l'enfant qu'il a été.

J'irais même plus loin en insinuant qu'il est en quelque sort le "grand Père" du vieillard qu'il deviendra.

Ainsi , se réalise en quelque sorte cette boucle de la vie humaine qui à son terme est comme un retour à ses origines. Je suis donc assez d'accord avec cette opinion entendue à la radio, ce bébé que je fus à Dinant un peu avant le dernière guerre mondiale en un sens est bien le père et même aujourd'hui le grand père de ce tout petit Pierrot né à la maison baptisé "LA TOUR EIFFEL" à Dinant.

Nous descendons bien entendu de notre père et de notre mère, pas le moins doute à ce propose. Mais quand on envisage la vie d'un individu en ses phases successives, c'est peut-être aussi juste de considérer que la personne que je suis descend aussi du bébé que je fus dont le comportement, la volonté de grandir et d'affronter la vie ou la lâcheté ont joué un rôle essentiel dans la personnalité que j'ai aujourd'hui.

Dans cette perspective l'éducation donnée lors de la petite enfance est capitale dans le façonnement de la personnalité à venir du bébé qui vient de naître.

Yvan Balchoy

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article