Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

VALLS HERITIER D'UN PERE PROCHE DU FRANQUISME, RENEGAT DE LA CAUSE PALESTINIENNE PAR ESPRIT CONJUGAL RISQUE DE PLONGER LA FRANCE DANS UN ETAT D'URGENCE A DUREE INDETERMINEE. IL N'EST EN RIEN UN SOCIALISTE HISTORIQUE

A propos de Manuel Valls et de sa politique ultra autoritaire et de moins en moins socialiste, sur Facebook : Jean-Michel Corhay a partagé la photo de M.Mondialisation..

ETAT D'URGENCE EN DUREE INDETERMINEE ?

Et pendant ce temps là, Manuel VALLS insinue à la 'BBC' que l'état d'urgence pourrait devenir permanent... En effet, ce dernier estime que cet état exceptionnel, qui rappelons le limite nombre de libertés et place les opérations policières en dehors du contrôle de la justice comme aux USA après le 11 septembre 2001, doit être prolongé "jusqu’à ce que nous nous débarrassions de DAECH". Et plus largement tant qu'il existera une menace

. Étant donné que l'hydre de DAECH s'avère difficilement décapitable et que les instabilités géopolitiques sont plus prégnantes que jamais, avec son lot de "menaces" potentielles difficilement définissables, doit-on comprendre que la France restera en état d'urgence sur du long terme ? avec toutes les conséquences collatérales observées sur les mouvements écologistes et militants ?

L'ANCIEN DEFENSEUR PUIS RENEGAT DE LA CAUSE PALESTINIENNE VEUT CONDAMNER TOUT BOYCOTT DE L'ETAT RACISTE ET APARTHEIDISTE D'ISRAËL

Mr Mondialisation Israël : le boycott que Valls veut criminaliser Alors que le mouvement Boycott, désinvestissement et sanctions (BDS) s’étend contre les produits israéliens, le premier ministre trouve que « ça suffit » et annonce des mesures.

Sur ce sujet comme sur les autres, il faut juguler la contestation. Palestine, Israël, Manuel Valls

Quelques réactions

Manuel Valls préfère la liberté d’expression sur une plaque commémorative que dans la bouche des militants pro-palestiniens.

Le 5 janvier il dévoilait l’hommage « à la mémoire des victimes de l’attentat terroriste contre la liberté d’expression perpétré dans les locaux de Charlie Hebdo le 7 janvier 2015 ».

Deux semaines plus tard, le premier ministre confiait aux "Amis du CRIF" vouloir durcir les mesures contre les appels au boycott des produits israéliens. « Je pense que les pouvoirs publics doivent changer d’attitude vis-à-vis de ce type de manifestations », a-t-il déclaré lundi soir. « Je pense que nous allons prendre des dispositifs – mais toujours dans l’État de droit – qui doivent montrer que ça suffit, et qu’on ne peut pas tout se permettre dans notre pays. »

Dans la lignée de l’interdiction des manifestations pro-Gaza à l’été 2014, Manuel Valls demeure dans une logique de criminalisation du mouvement de solidarité avec la Palestine. BDS : des victoires importantes

La manœuvre est toujours la même, et bien rodée : disqualifier les critiques de la politique israélienne en les assimilant à de l’antisémitisme. « On est passé de la critique d’Israël à l’antisionisme et de l’antisionisme à l’antisémitisme. »

En décembre dernier déjà, Manuel Valls condamnait devant l’Assemblée nationale le mouvement Boycott, désinvestissement et sanctions (BDS), dénonçant la volonté « de confondre critique légitime de la politique de l’État d’Israël avec l’antisionisme et l’antisionisme qui bascule dans l’antisémitisme »

Lancée en juillet 2005 par 170 organisations palestiniennes, cette campagne internationale préconise des « mesures de sanction non violentes (...) jusqu’à ce qu’Israël honore son obligation de reconnaître le droit inaliénable des Palestiniens à l’autodétermination et respecte entièrement les préceptes du droit international ».

Trois types de mesures sont recommandées :

boycott de l’économie et des institutions israéliennes, notamment universitaires,

retrait des investissements étrangers,

sanctions contre l’État et ses dirigeants.

Le mouvement a remporté des batailles importantes l’année dernière, y compris en France : Orange a promis de rompre son contrat avec la société de téléphonie israélienne Partner Communications, le festival de BD d’Angoulême a annulé le sien avec Sodastream, une entreprise de machines à soda installée dans une colonie de Cisjordanie, et Veolia s’est complètement retiré du pays. Sur le front culturel, des vedettes comme Lauryn Hill et Thurston Moore de Sonic Youth ont refusé d’y jouer.

À de nombreuses reprises, des organisations ont appelé dans le monde au boycott de la Birmanie ou de la Russie, de la Chine ou du Mexique, sans que soit jamais évoquée une telle clause ». Dans le contexte d’un état d’urgence dont on a vu comment il était utilisé contre les mouvements sociaux durant la COP21, la dissuasion et la répression de la contestation étendent leur emprise, activement soutenues par un Manuel Valls dont les combats sont décidément très sélectifs.

LAURENT LEVY www.REGARDS.fr

Pour mieux comprendre la personnalité très caméléonesque de Manuel Valls, il est intéressant de lire "Le vrai visage de Manuel Valls" de Emmanuel RATIER

http://www.polemia.com/le-vrai-visage-de-manuel-valls-de-emmanuel-ratier/

VALLS HERITIER D'UN PERE PROCHE DU FRANQUISME, RENEGAT DE LA CAUSE PALESTINIENNE PAR ESPRIT CONJUGAL RISQUE DE PLONGER LA FRANCE DANS UN ETAT D'URGENCE A DUREE INDETERMINEE. IL N'EST EN RIEN UN SOCIALISTE HISTORIQUE

P.S. CE 23 janvier 2016

Je veux rappeler que M. Valls contre toute justice et en parfait valet du sionisme le plus éculé empêche la libération du résistant Palestinien Georges Ibrahim Abdallah, dans ce que je considère comme un pur acte de forfaiture du gouvernement français

. Il obéit en cela aux injonctions du criminel de guerre Netanyahou et de son protecteur indéfectible l'oncle SAM sans oublier entre beaucoup d'autres le seul mouvement communautariste soutenu tout à la fois par la gauche et par la droite française qui ainsi se rendent complices passifs du terrorisme de l'Etat d'Israël à Jérusalem Est, en Cisjordanie et surtout à Gaza, devenu bien au-delà de Guantanamo le plus grand camp de concentration du monde.

Ces vilénies ne gênent ni Valls, ni Hollande vraies carpettes du sionisme responsable de l'occupation illégale de la Palestine et silencieux devant la seule application de la peine de mort en Israël pour les non juifs ce qui constitue un crime de droit commun.

Yvan Balchoy.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article