Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

LA LIBERTE DANS L'OEUVRE DE DOSTOÏEVSKI : ÊTRE LIBRE, CE N'EST PAS CHOISIR A TOUT VENT, C'EST ÊTRE SOI-MÊME. (380)

B) DOSTOÏEVSKI FACE A LA CRITIQUE SOVIETIQUE

La critique soviétique, sous la pression du dirigisme qui règne dans le monde littéraire actuel minimise le plus possible la portée religieuse de l’œuvre de ce grand génie, pour ne retenir que les aspects les plus conciliables avec la doctrine officielle du parti.

Ainsi le critique Rurikov s’élève dans la préface d’une des dernières éditions des « Frères Karamazov » contre les écrivains « réactionnaires » qui utilisent la Foi de l’écrivain contre le communisme.

Cette Foi ne serait à ses yeux que l’aspect le plus faible de Dostoïevski, dont il ne se soucie par ailleurs nullement, semble-t-il, de connaître les convictions personnelles :.

« Il est intéressant de noter sur quel ton les écrivains réactionnaires parlent aujourd’hui de Dostoïevski. Dans l’héritage qu’il nous a laissé, ils ne retiennent que les idées pessimistes, antihumanistes dont ils ont besoin dans la poursuite de leur but inavouable. Ces successeurs des Marchersky et des Rozanov s’efforcent d’utiliser le grand écrivain pour appuyer leurs calomnies sur la révolution et le peuple russe. Ils élèvent un rideau mensonger pour laisser ignorer que les levures et les écrits du grand romancier combattent par la seule art de la Vérité, le front capitaliste inhumain. Se contenter de ce qu’il y a de plus faible dans l’œuvre d’un écrivain, cela veut dire qu’on n’apprécie pas son talent. »

En Union soviétique des écrivains ont repris le flambeau de Dostoïevski en combattant le capitalisme inhumain sans doute, mais aussi le socialisme impérialiste qui sévit dans leur pays.

Boris Pasternak, Soljenitsyne, Doudintsev, avec tout particulièrement son ouvrage « Pas seulement de pain » sont aussi des adversaires d’un nouveau type de Grand Inquisiteur aussi impitoyable que celui des « Frères Karamazov ».

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article