Catégories

Publié par YVAN BALCHOY

Il y a longtemps que cette ministre des affaires étrangères de la région flamande , appartenant à ce parti N.VA qui, à travers plusieurs de ses représentants, a participé aux funérailles de anciens SS salauds qui ont été combattre les patriotes russes en souhaitant que la "Belgique crève".

Cette dame peu amène représente le nationalisme le plus obtus et le plus antidémocratique de son parti qui n'a jamais vraiment rompu avec les idéologies glauques qui caractérisent non seulement les flamingants au temps de la dernière guerre mondiale mais de sinistres mouvements racistes du types "Taal actie commissie".

Le droit d'une commune composée à plus de 2/3 de francophones est de d'envoyer des invitations à voter au moins sous forme bilingue. .

Quant au Conseil d'Etat, égalitaire, je voudrais savoir si en cas de désaccord 50-50 il n'y a pas approbation d'une thèse par celui qui le préside. Cela changetrait totalement le caractère démocratique de l'institution modifiée.

En droit, une loi inique est réputée non écrite.

Les francophones, en parmettant à un ministre flamand de nommer par force un bourgmestre non élu majorotairement par la population, ont manifesgtyement été défaillants. Il faut soit annuler cette disposition raciste soit rattacher logiquement les communes à facilté autour de Bruxelles ce qui sauvegarderait les droits civviques des francophones sans touche aux droits des néerlandophones.

Une fois de plus Charles Michel, premier ministre affiché mais soumis de fait à l'autorité du bougmestre N VA d'Anvers, va-t-il une fois de plus capituler devant les ikases qui mettent à la poubelle le principe même des élections démocratiques..

A l'avenir devant cette injustice majeure, si je devait écrire au bourgmestre de Linjebeek, préférant les électeurs de la commune à la décision d'une ministre antidémocratique, j'écrirai sans hésiter

Monsieur DamienThiery

bourgmestre de Linkebeek

A titre d'information ce tweet et son commantaire de son auteur me plait.

La nomination d’autorité à #Linkebeek me fait furieusement penser à une autre… en 1942 ( http://ht.ly/SZEkB #BeGov #VLGov

Le tweet en question a été posté vers 20h30 par le MR Geoffroy Coomans, échevin de l’Urbanisme à Bruxelles.

De quelle nomination datant de 1942 parle-t-il ? Elle concernait, comme le lien Wikipédia cité l’explique, Jan Grauls, un flamingant collaborationniste durant la Seconde Guerre mondiale. Gouverneur ad interim de la province d’Anvers,

Jan Grauls a été nommé, le 24 septembre 1942, bourgmestre du Groß-Brüssel par l’occupant, qui avait démis son prédécesseur.

Après la guerre, Grauls fut condamné à cinq ans de prison et une amende de 25 millions de FB. Etrange comparaison…

Et fameux dérapage ? Geoffroy Coomans se défend, nous assure-t-il, « d’avoir comparé la ministre Homans à l’autorité nazie, je ne me le permettrais pas. J’ai comparé des actes anti-démocratiques : la nomination d’autorité d’un conseiller communal de la minorité à Linkebeek et celle d’un flamingant à l’époque, qui n’avait pas non plus la légitimité démocratique. »

L’échevin ne perçoit manifestement aucun dérapage dans ses propos

. « Il ne faut pas sortir les mots de leur contexte, je les ai pesés. Damien Thiéry a mon plus vif soutien, car il est élu par 80 % des habitants de Linkebeek.

Se servir du pouvoir d’autorité pour imposer quelqu’un qui n’a pas la représentativité démocratique est un acte très grave, violent.

Et en 1942, on avait aussi sorti quelqu’un du chapeau qui n’avait pas la légitimité démocratique. »

Mais n’aurait-il pas pu trouver un exemple moins polémique ? Il dit avoir cherché mais ne pas en avoir trouvé…

Du côté du MR, on n’apprécie en tout cas guère ce tweet : « Le MR condamne les propos de Geoffroy Coomans, nous dit-on à la présidence. Ce genre de propos excessifs ne fera pas avancer le débat. »

Bruxelles

Je sujs d'accord avec ce tweet :

Honni soit qui mal y pense !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article