Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

Le drapeau Palestinien hissé sur le central du P.T.B.
Le drapeau Palestinien hissé sur le central du P.T.B.

Ce matin, j’ai suivi deux interview qui avaient en commun le dialogue entre un journaliste et une personnalité de droite controversée.

D’un côté Thomas Soto face à Madame Le Pen, de l’autre Monsieur Bourdin face à Monsieur Philippe De Villiers à propos de son dernier livre : «Le moment est venu de dire ce que j’ai vu » .

Ces deux interlocuteurs sont attachés d’une façon distincte à la nébuleuse « extrême droite » mais ils ne me semblent très peu comparables.

Face à la fille de Monsieur Le Pen, Thomas Soto a été ridicule alors qu’il avait, selon moi, dans son jeu tous les atouts mais il n’a su les exploiter et a été ridiculisé par la leader du FN qui pourtant , au delà des facéties de mauvais goût, est au moins aussi raciste, aussi extrémiste que son père.

La volonté de de ne s’intéresser qu’au pauvres « made in France « (sans bien sûr s’attaquer aux richesses excessives attachées entre autres à son milieu), au point de mettre en question l’accueil de réfugiés relevant du droit d’asile souvent à cause de guerres dont les pays occidentaux, les USA mais aussi la France et le Grande Bretagne ont une lourde responsabilité,méritait un autre questionnement plus acide que les silences du journaliste d’Europe 1, désapprobateurs certes mais tellement vides face au scandaleux des propos de la présidente du FN.

En revanche face à Philippe De Villiers, Jean Jacques Bourdin sur R.M.C., a posé les bonnes questions. C’est vrai que, l’ancienne personnalité politique a reconnu qu’il avait changé, ayant autrefois pactisé plus qu’il ne fallait avec l’Establishment.

Le dialogue entre fut infiniment plus riche et consistant que le monologue a Europe 1. De Villiers certes ne désavoue pas les propos de Nadine Morano mais il semble se réfugier surtout dans la nostalgie d’une France disparu depuis bien des lustres, d’une culture autrefois relativement homogène, aujourd’hui fortement multiculturelle, tout en défendant avec un certain panache l’indépendance de son pays devenu vassal des USA surtout depuis Sarkozy et Hollande.

J’écoute souvent ce deux stations qui ont chacune leur mérite et leurs défauts mais Je regrette particulièrement l’orientation économique toute à droite d’Europe et j’apprécie l’écoute ouverte des auditeurs de Jean Jacques Bourdin.

Cette fois-ci, la comparaison entre les deux journalistes désastreuse pour Europe 1, très humaine bien que sans concession de la part du journaliste de RMC tourne à l’avantage de ce dernier.

Certes De Villiers a raison de dire et de redire que la France autant de Sarkosy que de Hollande n’est plus qu’un vassal suivant trop aveuglément la politique des USA dans ce qu’elle a de pire

Le Ministre actuel des Affaires étrangère français a le droit d’être d'origine juive, c’est même un honneur.

En revanche, c’est un acte de forfaiture de renoncer à reconnaître la nation Palestinienne en cas de refus de dialogue du criminel Netanyahou avec Abbas dans les 18 mois, comme la France s’y était engagé.

Il a suffi d’une chiquenaude agacée d’un premier ministre sanguinaire et d’Obama pour que la France renonce à une ambition qui l’honorait.

Je ne suis pas un fan de mon premier Ministre Belge actuel, c’est un fait ! Mais j’ai été heureux de le rencontrer au bas du mât qui à New York hissait pour la première fois le drapeau Palestinien au sein de l’ONU. Monsieur Hollande y était-il ?



QUELLE BELLE JOURNEE POUR LA PAIX ET LA JUSTICE EN NOTRE MONDE !




J’aurais aimé que Jean Jacques Bourdin et Thomas Soto célèbre plus la grandeur cet évènement prophétique si longtemps attendu à juste titre et à poursuivre bien sûr jusque la reconnaissance totale d'un état aussi légitime que l'état d'Israël.
Yvan Balchoy.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article