Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

UNE MAJORITE DE MIGRANTS HOSTILE A L'ACCUEIL DES MIGRANTS

UNE MAJORITE DE MIGRANTS HOSTILE A L'ACCUEIL DES MIGRANTS

NON A LA DICTATURE DES SONDAGES QUI VEUT ETOUFFER NOTRE COEUR !

Vous rappelez-vous ce grand film de Cayatte, je crois "NOUS SOMMES TOUS DES ASSASSINS"

Il este hélas dramatiquement actuel

« Selon un sondage Elabe demandé par BFM TV (consacrée à l’actualité et « notamment à l’information économique et financière) et publié A LA UNE par le "FIGARO son confrère idéologique " mercredi , l'opinion publique française reste majoritairement (à 56 %) opposée à l'accueil de migrants et de réfugiés sur le territoire français.

Le clivage droite-gauche est évidemment très marqué sur cette question.

Les sympathisants Europe Ecologie/Les Verts sont les plus favorables à un accueil (73 %), suivis des électeurs socialistes (68 %) et du Front de Gauche (56 %). L'opposition la plus marquée se trouve chez les électeurs Front national (91 %), suivis par les sympathisants UMP/Les Républicains (67 %). » http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/09/03/01016-20150903ARTFIG00042-une-majorite-de-francais-hostile-a-l-accueil-des-migrants.php

Face au drame atroce de la mort d’un petit garçon de trois ans à Bodum, drame pourtant qui s’est passé sous différentes formes plus de deux mille fois cette année, l’opinion publique s’est émue à un point tel que même les hommes politiques européens se sont sentis obligés de modifier leurs propositions en acceptant par exemple l’acceptation des réfugiés autres qu’économiques et l’obligation des états à en prendre une juste part.

Face à ce choc psychologique que certains économistes réduisent au seuil pouvoir de l’émotion, le journal français BFM TV, acquis bien sûr au capitalisme et à une mondialisation « marchandising » n’a pas hésité à demander très cher sans doute à un institut de sondage que ce que pensaient les français à propos du devoir d’accueillir ces malheureux fuyant la mort à travers la guerre ou la faim qui souvent tue aussi.

BFM TV ainsi que le Figaro n’ a pas, je crois, une attente neutre face à cette question qui, si elle était résolue, par l’accueil de millions de gens, bouleverserait l’économie et les privilèges financiers et sociaux de l’Europe.

Je doute pour ma part fort que le monde financier français est prêt à se soumettre à un verdict si opposé à ses convictions..

L’institut de sondage, qui accepte dans ce but à une très beau pactole, sait cela aussi.

Je crois volontiers qu’il tient déontologiquement parlant à répondre correctement à la demande du journal. Mais comme, vous pourrez vous en rendre compte, en lisant les deux article cités plus bas, l’objectivité en matière de sondage est extrêmement difficile, même quand elle est cherchée activement.

La nature des questions posées qui parfois induit presqu’une réponse, le panel des interrogés, qui nécessairement ne touche qu’une petite partie de la population, joue un rôle important si pas décisif dans le réponse obtenue.

Ainsi les questions fermées, tellement plus facile à traiter mathématiquement ne donneront pas le même réponses que les questions ouvertes

. Par ailleurs, il est extrêmement difficile de transcrire en quantité les différentes « classes » ou sections qui caractérisent socialement une population à partir par exemple de l’importance numérique des Rmistes, des smicards et des universitaires.

La moindre erreur dans la prise en compte de ces mini-sections de la population peut entrainer une distorsion regrettable dans les résultants allant jusqu’à l’inversion du taux majoritaire.

Qui croire que BFM TV en demandant ce sondage n’a aucune arrière-pensée ni désir que triomphe son point de vue ultraconservateur et ultra égoïste sur la question ?

D’ailleurs si le résultat ne correspond pas à l’attente, rien n’oblige un journal à en publier les résultats.

Une telle décision bien entendu n’est rentable ni pour le demandeur ni pour l’institut de sondage qu’il a choisi qui ne fera l’objet d’aucune publicité.

Sans aller jusqu’à dire , ce qui doit arriver parfois, que certains instituts doivent accepter de se faire acheter en répondant selon les préférences de leur demandeurs, il n’est pas scandaleux de penser que face à un questionnaire demandé par" l’Humanité" et un autre par le "Figaro", les réponses seront identiques.

D’abord, j’en suis persuadé les questions seront différentes et donc les réponses ainsi. Il n’est pas non plus prouvé que les populations interrogés, plus ou moins importantes, ou plus ou moins favorisées n'aient un effet sur le résultat.

BFM TV sans doute n’est pas mécontent de publier un résultat qui lui convient, un résultat qu’il le veuille ou non qui lui a couté cher et qui fait partie de sa lutte cachée qui concourt aux injustices sociale en France et dans le monde en favorisant le point de vue des plus riches d’ici ou de là-bas .

Qui sait même s’il n’espère pas secrètement en publiant ses résultats de réduire à néant ce que de tristes personnes appellent la dictature de l’émotion quand on évoque la photo du petit Eylan alors qu’eux-mêmes ne cessent de nous imposer la dictature du fric souvent gagné par l’oppression capitaliste.

Et que dire de certaine personnes qui souhaiteraient remplacer nos traditionnelles élections, gagnés sous le sang des civils martyrs par de simples sondages qui décideraient des lois et orientations politiques.

Ce serait là vraiment une application évidente de la double peine puisqu’à la dictature pesante et sanglante de l’argent s’ajouterait la pseudo objectivité absolue de sondages achetés le plus souvent par les plus puissants cherchant ainsi à imposer leur point de vue à travers des résultats souvent tronqués et imparfaits.

N’oublions pas que le petit garçon mort sur la plage n’est pas seulement mort sous la pression des vagues, sa mort est lié à la situation sociale de ses parents qui pour faire le même trajet réalisé chaque jour par des touristes pour 25 euros ont eu en payer 5000 pour prendre place une coque de noix sans aucune sécurité.

Ceux qui proclamant le droit de l’argent de circuler partout et de ruiner des pauvres partout refusent à certains êtres humains de se déplacer pour VIVRE sont les vrais salauds de notre humanité.

Les lois qui ont empêché ce petit gars, de traverser en sécurité sont responsables de sa mort et en un sens j’en suis peut-être un peu, car je profite moi aussi de cette organisation injuste

Oui, c’est vrai il faut améliorer le sort de ces pays que Bush, Blair et Sarkozy en autres ont aussi mis à feu et à sang mais qui peut interdire à ceux qui risquent la mort chaque jour de s’évader de ce terrible camp de concentration au barbelés" hélas parfois visibles que des pays dits démocratique imposent à d’autres peuples qui n’ont comme malheur que d’être pauvres.

Oui, j’espère que le mauvais coup relayé par ce mauvais et injuste journal qu’est le Figaro et certains de ses confrères sans doute ne prendra pas le dessus sur la juste émotion et la salutaire indignation que mérite la mort inacceptable d’un petit enfant au seul profit des multinationales.

A propos de l’objectivité des sondages et des efforts pour y parvenir lire

: http://www.commission-des-sondages.fr/oblig/obligations.htm

http://www.senat.fr/rap/r10-054/r10-054_mono.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article