Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

Xarlo@aol.

À xarlo  

(Merci Xarlo !)

 Plus je parcours les médias, dits officiels, et les divers sites de la toile internet, plus je réalise que nous vivons dans un monde qui repose davantage sur le mensonge que sur la vérité.

 

Nombre de nos certitudes, puisées à même les médias de masse, s’avèreront, sur les grandes questions de l’heure, plus souvent fausses que vraies

 

Il faut savoir que les grands médias de masse répondent d’abord et avant tout à des préoccupations d’intérêts économiques et politiques. L’information sera traitée de manière à ce que ces intérêts soient prioritairement valorisés et tout au moins protégés.

Si pour y parvenir, il faut inventer de toutes pièces des mises en scène qui ont l’apparence parfaite de la réalité, ils peuvent le faire. Ils peuvent, également, inventer des histoires d’horreur pour dénigrer ou discréditer des personnes, des gouvernements, des partis politiques, etc.

 

Rien n’est à leur épreuve

 

. Alors, comment en arriver à saisir ce qui est vrai de ce qui ne l’est pas?

 

Pour ceux et celles qui ne vivent qu’avec les médias de masse, la question ne se pose même pas, tellement ils croient en leurs sources d’information qui sont les seules à leur être accessibles.

 

Pour les autres, ceux et celles qui ont accès à d’autres sources d’information dont internet est la principale source,  les vérités des médias de masse sont souvent ramenées à des demi-vérités ou tout simplement à des mensonges grossiers.

 

Il y a évidemment un tri à faire, une analyse à réaliser, car il ne suffit pas d’être sur internet pour que tout soit vrai ou faux

 

. Ce ne sera qu’à l’usage de ces diverses sources d’information que l’on en arrivera à identifier des sites qui se révéleront plus crédibles que d’autres.

 

Même là, il faut savoir les confronter avec d’autres sites tout aussi sérieux qui traitent, de façon indépendante, des mêmes questions, des mêmes sujets.

 

En ce qui me concerne, je me laisse guider par trois éléments : l’absence de tout intérêt personnel ou corporatif des intervenants, la présence de références diversifiées qui supportent les analyses proposées et, en troisième lieu, sans doute le plus important pour moi, ce sont les témoignages qui se donnent, souvent au risque de la sécurité des personnes concernées.

 

Sur ce dernier point, j’accorde une crédibilité très élevée à la personne qui, au risque de sa vie ou de la perte de nombreux privilèges, prend la parole pour dire des vérités que certains souhaiteraient ne pas voir sortir au grand jour.

 

Il y a dans ces témoignages comme une voix profonde de la conscience qui ne peut plus supporter les mensonges et les tricheries dont ils ont été ou sont encore témoins...

 

Vous pourrez lire la suite de cet article à l'adresse suivante :

 

http://humanisme.blogspot.ca/2012/06/la-verite-qui-tue-et-celle-qui-fait.html

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article