Catégories

Publié par YVAN BALCHOY

NON, PARTIS ET HOMMES POLITIQUES NE SE VALENT NULLEMENT !

. Depuis quelques jours, deux hommes politiques appartenant au Mouvement réformateur font une publicité plus que douteuse à leur formation politique, M.R., étiquette fallacieuse derrière laquelle se cache le courant libéral de notre pays.

Je n’oublie non plus pas bien sûr qu’après avoir violemment critiqué et vilipendé la N.VA, ce parti flamingant très à droite, Charles Michel, président du M.R a décidé de gouverner notre pays dans un gouvernement où ne sont représentés avec entre autres ce parti flamingant en nombre qu’un tiers des élus francophones.

Rappelons que parmi les militants de la N.VA, se trouvent encore de nombreux nostalgiques des leaders du VNV qui ont collaboré avec les nazis chez nous et combattu en vert de gris en URSS.

Je ne puis considérer autrement que comme des ministres "DE FAIT «plus que « DE DROIT", des personnalités politiques comme ce ministre chargé de l’émigration qui autrefois a tenu en public des propos clairement racistes et vomit la nationalité belge ou ce ministre de l’Intérieur qui veut la fin de la Belgique.

Il est vrai que N.VA et M.R. ont un commun une commune vénération du capitalisme le plus obtus et trouvent normal que dans notre monde actuel un pour cent de la population mondiale détienne près de 50 % de la richesse planétaire au détriment de plusieurs milliards d’individus qui doivent vivre avec quelques petits dollars par jour

Parlons à présent de ces deux faits divers dont parlent les Medias.

Monsieur Kubla, bourgmestre, assez estimé, je pense de Waterloo, ex-parlementaire s’est fait arrêter brutalement à propos d’une affaire de concussion en rapport avec la République démocratique du Congo.

Je pensais au début qu’il avait péché plus par imprudence que par gourmandise financière mais selon des révélations plus récentes, il aurait peut-être touché des commissions plus occultes que modérées. Il a en tout cas collaboré avec les policiers et démissionné de ses fonctions à la fois pour se défendre et de pas nuire à sa ville.

Quant au bourgmestre de la commune d'Uccle, aussi riche que fréquentée comme Ixelles par de nombreux français, inciviques notoires qui apprécient de ne pas payer chez nous les impôts qu’ils doivent en France, il y voit un enrichissement pour sa commune.

Mr De Decker, trouve normal qu’il puisse comme parlementaire contribuer à modifier au moins par son vote, une loi immonde qui permet aux plus riches d’échapper à un jugement mérité en payant une amende souvent très inférieure à celle que la justice de tout le monde (qui n’est pas exigible aux riches semble-t-il) demande à un simple travailleur ou émigré et puis de profiter ensuite de cette modification pour gagner des sommes très importantes. On retrouve ici le scandale de l'affaire Tapie en France.

Il est regrettable que des hommes politiques grassement payés, comme le sait quiconque, puissent continuer d'exercer une fonction telle que celle d’avocat mais il est scandaleux que cela permette au parlementaire de tirer profit d'un tel vote

Monsieur De Decker , ami de Sarkozy, ce qui n’est pas à mon avis, une bonne recommandation, s’il n’avait pas été sénateur, avait bien sûr le droit d'assister ce tricheur Kazakh nouveau milliardaire belge, membre de cette liste, d'un bon milliers d’hommes ou de femmes qui se sont enrichi au-delà de toute mesure, violeurs, selon moi en tout cas, de la solidarité humaine.

Il semble que le président du M.R. Olivier Chastel, assez dur vis-à-vis de Monsieur Kubla ait plus de mansuétude pour l’élu ucclois puisqu’il ne lui demande pas de démissionner pour l’instant.

Je vous conseille de lire les deux articles suivants qui montrent comment, bien avant les révélations actuelles, Monsieur De Decker s’est opposé à des manifestations contre des Kazakhs compromis dans des massacres dans leur pays.

On comprend mieux à présent l’attitude amicale du sénateur libéral face à des amis qui lui ont rapporté tant des centaines de milliers d'Euros.

En tout cas, pour ma part, contrairement à Olivier Chastel, je réclame comme simple citoyen, la démission de cet homme politique, qui mélange ses intérêts personnels et ses devoirs d’élu

A propos de ces évènement qui assombrissement la renommée du M.R, je vous conseille de lire les articles suivants qui vous montrerons clairement quels genres d’hommes sont les bourgmestres M.R de Waterloo et d’Uccle qui, malgré eux, révèlent bien, la nature ambiguë de leur formation politique.

http://www.socialisme.be/fr/6589/kaz

http://fr.metrotime.be/2015/03/04/news/chastel-armand-de-decker-pas-sanctionne-tant-que-la-justice-na-rien-confirme/

Heureusement tous les partis en Belgique ne s’acoquinent pas avec la N.VA ni ne défendent pas les intérêts de la minorité financière qui cherche à faire payer la crise provoquée par le capitalisme aux plus pauvres. Je voudrais ici opposer aux mauvais exemples donnés par le M.R, l’engagement du Parti du travail de Belgique, adversaire farouche des anciens néonazis du nord et du sud du pays et défenseur sincère des travailleurs où qu’ils soient (le PTB est le seul parti resté vraiment unitaire en Belgique).

Pour la première fois, lors des dernières élections, au plan national, à Bruxelles et en Wallonie ce parti a des élus qui bien entendu touchent les revenus très élevés des hommes et femmes politiques en notre pays.

Mais conformément à l’engagement et à la politique voulue par ce mouvement politique qui ne cache pas son attachement à l’idéal communiste, les élus ne touchent personnellement que l’équivalant d’un travailleur actif (un peu plus de 1500 euros pour un célibataire) et laissent à leur entité politique le reste de leur émoluments.

Raoul Hedebouw: "Nous ne sommes pas un parti traditionnel, et nous ne le deviendrons pas parce que nous avons désormais des élus. Nous serons une nouvelle sorte de parlementaires. Si nous faisons une proposition au Parlement et que les autres votent contre, nous allons expliquer aux gens ce qui s’est passé et pourquoi les autres partis ont voté contre. Cela rend les autres partis très nerveux, parce qu’ils préfèrent tout arranger entre eux derrière des portes closes. Nous, nous sommes des parlementaires au service de la lutte sociale, comme tout le parti d’ailleurs. En juin, les élus et Peter Mertens feront une tournée dans tout le pays, bien sûr pour se présenter, mais aussi pour écouter les préoccupations de nos membres et sympathisants tant en Flandre qu’en Wallonie et à Bruxelles. Marco Van Haies et moi-même serons en effet au Parlement des représentants pour tout le pays, même si certains nationalistes des deux côtés de la frontière linguistique ont du mal avec ça. Tous nos élus continueront à vivre avec un salaire moyen d’ouvrier et tous les revenus excédentaires seront reversés à la caisse du parti. En effet, lorsque les revenus de quelqu’un sont élevés, il perd le lien avec la réalité vécue par les travailleurs qui, eux, doivent se débrouiller pour joindre les deux bouts.

"http://ptb.be/articles/peter-mertens-president-du-ptb-et-raoul-hedebouw-porte-parole-du-ptb-propos-du-25-mai-une

Commenter cet article