Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

Du blog de Marcel SEL

 

Ce dimanche, les ministres belges de l’Intérieur (Jan Jambon), de la Défense (Steven Vandeput) ainsi que le président de la Chambre (Siegfried Bracke), tous trois membres du parti nationaliste flamand N-VA, ont assisté à la Fête du Chant national Flamand, à Anvers. C’est un événement fréquenté par des nationalistes, où la fin de la Belgique est mise à l’honneur au son de Belgique crève.

 

Emberlificoté par son gouvernement, auquel il a associé des gens qui n’hésitent pas à participer à des fêtes antibelges aux côtés de néonazis, et interpellé par la passionaria socialiste Laurette Onkelinx, le premier ministre Charles Michel (libéral… ) a trouvé une excuse à son tour interpelante.

 

Par la voix de son porte-parole, il a comparé la participation de ses ministres à cette fête führibonde à… la présence de l’ancien premier ministre Elio Di Rupo à des meetings de campagne électorale de François Hollande, alors candidat-président de la France.

 

Oui, vous avez bien lu, une fête où l’extrême droite s’égosille quelquefois sur l’hymne national sud-africain de l’époque de l’Apartheid, c’est pareil qu’un meeting du Parti socialiste français ! Gageons que le président de la France appréciera la comparaison.

 

http://blog.marcelsel.com/2015/03/12/le-premier-ministre-belge-assimile-francois-hollande-a-des-neofascistes/

 

Oui, jusqu'où Charles Michel ira-t-il dans le déshonneur et la trahison des valeurs de sa communauté ?

 

Yvan Balchoy

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article