Catégories

Publié par YVAN BALCHOY

ET SI L’UNION BELGE AVEC HONNEUR AVAIT RENONCE A RENCONTRER UNE EQUIPE COMPLICE DE L’APARTHEID ISRAELIENNE ! (REEDITION)

 Je ne regarderai pas ni ne m’intéresserai à ce match entre l’équipe Belge et l’Equipe Israélienne, dont la composition obéit aux leitmotivs de la législation sioniste sur l’occupation agressive des territoires Palestiniens par Israël.

 

Rappelons-nous la sévérité de la Communauté internationale contre l’Afrique du Sud et son apartheid qui n’est pas pour rien pour la fin de ces discriminations honteuses qui pourtant longtemps n’ont guère gêné des pays comme la Grande Bretagne ni certains pays flamands, aujourd’hui hélas présents au gouvernement belge.

 

Oui nous perdrions sans doute le match par 5-0 mais nous en sortirions avec notre honneur intact ce qui n’est certes pas le cas, ce soir.

 

Si la Belgique devait rencontrer une équipe internationale juive ou hébraïque, je serais le premier à l’encourager à une compétition loyale et légale.

 

En revanche, quand dans un pays qui occupe et annexe illégalement un autre nation comme le font les sionistes, le système en place exclut 25 % de sa population en raison de son origine ethnique, sans oublier qu’Israël n’a rien à faire en Europe sinon comme colonie de l’impérialisme,

 

On est en droit de refuser la présence d’une équipe Israélienne dans un championnat européen

 

Pourquoi ce qui était à la fin clair et admis par quasi toutes les nations du globe à propos de l'Apartheid des Boers est honteusement mis en veilleuse quand il s'agit de la colonie chérie des USA, Israël !

 

Yvan Balchoy

 

Je voudrais vous partager ici quelques articles traitant de ce sujet :

 

Normaliser l'apartheid israélien par les événements sportifs internationaux Par Eleanor Kilroy.

 

L'utilisation du sport pour unir les enfants divisés par la violence de la rue et traumatisés par la guerre est une idée convaincante.

 

"Un jeu sérieux : l'objectif est la paix" est le titre d'un article d'Alison Craiglow Hockenberry paru dans Huffington Post le 7 juillet. Il commence par l'anecdote d'un jeune Jürgen Griesbeck surmontant le meurtre de son ami en Colombie en 1994 en créant un programme appelé "Football pour la paix", qui réunit des enfants à risque pour jouer au football à Medellin, "une des villes les plus dangereuses et les plus violentes du monde."

 

Puis vient l'histoire d'enfants palestiniens, au sujet desquels l'article cite Hani Qattan, de "PACES - Association palestinienne pour encourager le pratique du sport chez les enfants"

  "Ils sont exposés aux drogues, au tabagisme et (...) à l'extrémisme qui peut conduire à la violence" si on les laisse désœuvrés dans la rue. Lorsqu'on voit la page d'accueil du site en ligne de "PACES", ces jeunes filles ne ressemblent pas à des terroristes potentiels, mais peu importe, elles sont palestiniennes.

C'est pourquoi le "Centre Peres pour la Paix", créé en 1996 par l'actuel président israélien Shimon Peres, qui a joué un rôle de premier plan dans les guerres israéliennes successives qui ont provoqué la mort et la souffrance d'un nombre incalculable d'enfants palestiniens, a débarqué avec son "Jumelage d'école du sport pour la paix" dont le but est de constituer des équipes de gamins palestiniens et israéliens pour jouer et participer à des compétitions.

 

Hockenberry n'est pas très forte sur le contexte politique et elle aurait dû citer les deux mots "occupation israélienne" pour expliquer l'avenir sombre de ces enfants.

 

Ces mots n'apparaissent pas sur le site en ligne du "Centre Peres" au nom contradictoire ; au lieu de cela, on nous informe de "la situation désastreuse qui existe dans certains secteurs de l'Autorité palestinienne en conséquence du manque de développement des infrastructures et de la poursuite de conflits."

 

L'Ecole du Sport est une initiative destinée aux enfants israéliens, "arabo-israéliens" et palestiniens de "l'Autorité palestinienne".

 

La fragmentation étant un outil majeur du contrôle israélien, les enfants de la Bande de Gaza assiégée ne peuvent s'inscrire. Nous apprenons que "la plupart des communautés israéliennes participantes sont situées à moins de 40km de la Bande de Gaza", et qu'en conséquence, pendant le massacre de l'opération israélienne Plomb Durci de 2008-2009, "le Commandement israélien du front intérieur a interdit les activités en extérieur (...).

 

De plus, des manifestations en Cisjordanie qui ont abouti à des grèves générales ont également limité le nombre des activités organisées du côté palestinien." Ce qui signifie en clair que ce sont les activités terroristes et les révoltes palestiniennes qui ont menacé de retarder le programme.

 

L'année dernière, M. Dawood Hammouded, chercheur de l'ONG Stop the Wall, a parlé au Palestine Monitor de l'utilisation du sport pour la propagande pro-Israël. Le "Centre Peres" a constitué une équipe de football israélo-palestinienne pour jouer contre le FC Barcelone en Espagne en 2005 : "C'était une réponse au mouvement espagnol de boycott du football israélien pour essayer d'améliorer l'image d'Israël."

 

Lire la suite de cet article à l’adresse suivante :

 

http://www.ism-france.org/analyses/Normaliser-l-apartheid-israelien-par-les-evenements-sportifs-internationaux-article-15861 PSG et OM contre l'apartheid israélien - No to Israeli ...

--------------------------------------------------------------

Visionner aussi :

www.youtube.com/watch?v=Mzmgm751d9I Cached Nov 17, 2014 · Sous-titres fr./ English captions. Paris, 9 novembre au Parc des Princes. Supporteurs du PSG et de l'OM se sont unis pour dire NON à l'apartheid ...

--------------------------------------------------

 

AUTRE POINT DE VUE D’UN INTERNAUTE

 

Israël est donc devenu un état comme les autres avec ses guerres coloniales ses massacres ses fascismes ses héros ses justes, ses racismes, ses mains sales et ce vertige parano qui hésite aujourd’hui entre crime ou suicide. Je ne sais pas si cette banalisation est un bien ou un mal. Mais comme elle est étrange cette fascination/détestation du nazisme et d’Hitler. Et quelque part comme une pulsion de mort... Israël est malade.

 

 

Mon lien : http://rue-affre.20minutes-blogs.fr/

Commenter cet article