Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

L’Allemagne d’aujourd’hui riche et confortable grâce à ses efforts et aux activités de ses habitants a envie de dominer l’Europe unie un peu comme les USA de Barak se considèrent abusivement comme les Maître du Monde avec droit de vie et de mort sur tous les humains.

Il faut voir avec quel mépris le ministre des finances du gouvernement de Berlin a rejeté la demande légitime des Grecs de se voir remboursés les dommages barbares et sanglants infligés à ce peuple si lié historiquement à l’histoire de la démocratie européenne.

Liés à la guerre féroce que le troisième Reich nazi infligea à quantité de peuples européens ces dettes comme ces crimes me semblent aussi imprescriptibles que tous ceux, liés de près ou de loin à la Solution finale contre les juifs, les tsiganes, les handicapés, les communistes etc…

A cela on me répondra, que des décisions ont été prises sous la pression despotique ! des USA et de grandes puissances pour alléger les dettes de l’Allemagne dont on attendait qu’elle devienne le leader de cette Europe capitaliste souhaitée par les nouveaux maîtres du monde.

Il est temps de relativiser le droit qu’avaient ces super-états d’imposer leur point de vue à toutes les nations d’Europe ou du monde victime des nazis, fussent-elles petites et sans grand poids économique ou militaire.

Il est honteux aujourd’hui de voir cette Allemagne prospère, que je dessinerais bien comme ces gros messieurs gras et bien habillés que nos amis caricatureurs réservent aux pontes du capitalisme, exiger du peuple grec qui ne représente pourtant que 2 % des finances européennes une purge épouvantable qu’ils ne réserveraient sûrement pas à certaines régions de leur état ne représentant qu’une part identique des richesses nationales.

. Le droit des grandes puissances à imposer par la force pure ou morale leur conception du droit ou du non droit aux petites puissances fut un abus et il n’est jamais trop tard pour le réformer.

Autre exemple d’injustice internationale que très peu de gens osent contester à cause du drame épouvantable qui fut à la base de cette décision de l’ONU.

Ce fut d'abord le choix des USA, de donner au peuple juif, une terre pour se rassembler tout en sauvegardant hélas le territoire des peuples qui ont particulièrement contribué au massacre des juifs, l’Allemagne et dans un certaine mesure entre autres certains pays Baltes.

Je persiste à penser qu’il aurait été normal de choisir pour cet état juif, nécessaire après les massacres de l’holocauste, une ou plusieurs terres appartenant aux assassins d’hier.

Au lieu de cela, les USA et leurs satellites ont choisi de leur donner une terre habitée depuis des siècles par un autre peuple qui n’avait rien à voir avec l’holocauste.

Des centaines de milliers d’arabes ont été, en vertu de cette décision, chassé de leur village parfois éradiqué jusqu’à son cimetière pour permettre non seulement aux juifs persécutés mais même à n’importe quel juif du monde entier de prendre la place des habitants légitimes de la Palestine, de les massacrer parfois sans autre droit que celui du plus fort.

Bien entendu, indépendamment de cette loi inique (je rappelle j'aurais trouvé en 1945 tout à fait légitime un état juif, de la taille de la Belgique, situé sur l’ancien territoire du Reich !), je comprends que des juifs désirent retourner dans la terre de leurs lointains ancêtres à condition qu’ils le fassent pacifiquement en s’intégrant aux Palestiniens, en respectant leurs droits et leurs biens en vivant avec eux, sans qu'il soit question d'un état juif, une cohabitation libre, pacifique sous le principe de l’égalité conforme aux droits de l’homme.

Oh je sais bien que mon article ne plaira pas aux citoyens de cet Allemagne qui pense que sa richesse lui donne droits étendus sur les états européens.

C'est vrai que la situation financière des grecs, est due en grande partie aux plus riches de sa population qui, vrais inciviques, se sont soustraits au partage des droits et des devoirs sans lequel aucun état ne peut vivre en harmonie; cela ne dispense pas l’Allemagne de rester redevable d’une dette injuste, imposée à l’Etat grec, si mal représenté par ses gouvernements successifs mais jamais acceptée par la majorité du peuple d’Athènes.

Bien entendu, il est nécessaire que le justice grecques poursuive et condamne les dirigeants et profiteurs qui ont mené leur pays dans cette triste situation.

Ainsi la décision impitoyables des dirigeants de Berlin, oublieux des pages noires, très noires de l’histoire de leur nation envers d’autres nations martyrs, est honteuse.

Je suis sûr qu’à l’intérieur de l’Allemagne, la solidarité avec une région allemande retardée économiquement et ne représentant que 2 % des richesses nationales, ne ferait aucun problème.

La réunification du pays en est une preuve évidente.

Au nom de la solidarité européenne et de la dette indubitable de l’Allemagne face à des peuples qui ont souffert du nazisme et n’ont pas été dédommagés des crimes subis.ce queje crois à l'actualité de ces dettes imprescriptibles de l'Allemagne.

Voilà pourquoi, ce matin, j’ai envie plus que jamais de crier « VIVE LA GRECE ET SON COURAGEUX PREMIER MINISTRE ! »

Yvan Balchoy

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article