Catégories

Publié par YVAN BALCHOY

Brand Van Velde

Brand Van Velde

La plupart vivent sous le règne du vouloir. L'artiste est celui qui est sans vouloir / Il faut chercher à voir, là où voir n'est plus possible, où il n'y a plus de visibilité / Pour arriver à un certain quelque chose, il faut n'être rien / Il faut faire ce qu'on est seul à pouvoir faire / Il est très difficile d'aider l'autre sans le trahir / Quand on cherche la vie, il faut n'avoir aucun appui. Demeurer dans la solitude. Dans le doute, l'interrogation / Tout ces gens qui se croient bons, généreux, intelligents, et qui ne savent pas qu'ils sont morts. - Il n'y a pas pire que la plupart des croyants. C'est insensé tout ce que l'homme est capable quand il est à la recherche de sa tranquillité. - Il y a une telle lâcheté en l'homme. Mais dans la mesure où cette lâcheté est générale, plus personne ne la voit / Ce qui fait défaut, c'est le réel / Les multiples pouvoirs du faux et l'extrême faiblesse du vrai, c'est cela le tragique / Il faut savoir ne pas faire carrière / Non. Il y a déjà eu trop de mots. Maintenant, il faut se taire

Bram VAN VELDE, Rencontres avec --, Charles Juliet, 1967

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article