« Le gouvernement moderne n’est qu’un comité qui gère les affaires communes de la classe bourgeoise tout entière ».

C'est Marx dans le Manifeste.

Mohamed Belaali poursuit: « L’État n’est donc pas au service de tous, mais sert seulement les intérêts privés de quelques uns. La police, la justice, les préfets, les députés, les ministres etc. ne sont pas les représentants de toute la société. Le président de la République n’est pas le président de tous les français. Le président gère l’État contre l’intérêt général au profit de l’intérêt particulier, celui de la classe dominante. Et plus il sert les intérêts de la bourgeoisie, plus il s’éloigne de ceux des classes populaires. »

Qu'elle est donc jolie la République bourgeoise !

« République bourgeoise » ? Mais c'est encore du Marx !

Et l'on essaie encore de nous faire prendre des vessies pour des lanternes !

Michel Peyret

 

Propos de Yvan Balchoy

Je respecte la victoire présidentielle d'Emmanuel Macron en la comparant à la réalité des deux dernières présidentielles mais jamais je n'aurais voté pour cet homme qui pratique l'ambiguïté en chacun de ses discours.

Je crains que plus haut sera la louange aujourd'hui plus dire risque d'être la chute s'il y a déception demain ce qui me semble inévitable.

Il me semble en effet que ce parti ni droite ni gauche ou droite et gauche dans ses premières décisions à travers le choix de ses ministres apparaît comme donnant l'essentiel aux idées en faveur du capitalisme libéral  tout en promettant aux petit peuple quelques miettes des "desserts" accordés aux citoyens les plus favorisés.

 

Français réfléchissez à deux ou trois fois avant de voter pour un parlement "introuvable" soucieux surtout de préserver les privilèges des plus riches.

Yvan Balchoy