Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par YVAN BALCHOY

 

 

 

Pleine de promesses cette déclaration du petit gesticulateur.

Je ne suis pas sûr qu'il existe un seul pays au monde ou cet objectif est atteint.

Il n'empêche que je serai d'accord avec Sarkosy pour dire que tant que des femmes, des enfants et des hommes vivent sans toit, les droits de l'homme et la "démocratie." sont bafoués dans leur essence.

 

Nous verrons dans deux ans ce qu'il en est des bonnes intentions d'un Président qui aujourd'hui avec la complicité d'un Parlement moutonnier double son salaire (qui était, c'est vrai trop bas) alors que la plupart des augmentations vitales pour bien des français dits "défavorisés" (ce qui n'est sûrement pas le cas du Président de la République) sont bloquées à un niveau souvent scandaleux !

 

 

Yvan Balchoy

Note d'Yvan Balchoy

 

Monsieur Macron a repris à son compte cette fausse promesse d'un de ses prédécesseurs que bien sûr il n'a pas tenu non plus. Le droit à un toit est constitutionnel. Mais la Droite ne tient à la Constitutions que lorsqu'elle consacre le caractère absolu et inhumain d'un droit de propriété dévoyé.

A vrai dire, il est impensable de libérer nos rues des sans abri non volontaires comme c'est le cas sans se libérer du capitalisme qui oblige des juges renégats à leur mission de chasser de leur logis même des familles avec femme et enfants sans une solution viable de relogement.

Il est plus important dans la hiérarchie des valeurs de la droite de voir une habitation vidée de ses habitants et le restant plutôt que de permettre à une famille désargentée, par exemple, suite à un licenciement crapuleux provoqué par un patron indélicat.

Il faut donc changer notre échelle de valeur, mettre l'homme avant le profit c'est à dire opérer non un réforme sociale mais une révolution sociale.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article